+ Toutes les playlists

Les expositions à voir pendant le Mois de la Photo à Montréal!

Amateurs de beaux clichés, photographes en herbe ou confirmés, réjouissez-vous! La 13ème édition du Mois de la Photo à Montréal a ouvert ses portes jeudi dernier et ce, jusqu’au 5 octobre. 25 expositions gratuites disséminées dans 14 sites, autour du thème Drone: l'image automatisée.

Pour sa treizième édition, le festival propose une réflexion d'actualité dans le monde de la photographie. Drone: l'image automatisée explore les relations entre corps humain et technologie, les évolutions de l'appareil photographique et son intelligence propre. Autour de ce thème, 25 artistes d'horizons variés se sont prêtés au jeu pour nous proposer leur vision de cette technologie qui ne cesse d'évoluer. Le tout mis en scène par le commissaire Paul Wombell, tour à tour directeur de l'Impressions Gallery à York (1986-1994) et de la Photographer's Gallery à Londres (1994-2005).


Jon Rafman, 3081 Valmont Road, Boulder, Colorado, USA, 2012

Ce n'est pas un hasard si le vernissage de l'exposition de Jon Rafman, The Nine Eyes of Google Street View, marque l'ouverture de l’événement. Dès 16h à la Maison de la culture Marie-Uguay et le long du boulevard Monk, vous pourrez découvrir le travail de ce Canadien réalisé partir des images de Google Street. L'artiste sélectionne des images capturées par les caméras de Google Street View qui sortent de l’ordinaire, et nous donne matière à réflexion.

Pour continuer votre réflexion sur notre société axée sur l'Internet, la Montréalaise Cheryl Sourkes présente ses œuvres Everybody's Autobiography (2012), Facebook Albums (2010) et BRB (2010). L'artiste a fouillé l'Internet à la recherche d'images provenant de réseaux sociaux ou de webcams, pour tenter de définir les nouvelles limites de notre intimité, et la confusion entre notre vie publique et le voyeurisme. Le vernissage, en sa présence, se tiendra le samedi 7 septembre à 15h30, à la galerie B-312.

Événement marquant de ce festival, la présence de Trévor Paglen. Titulaire d'une maîtrise en beaux-arts, et d'un doctorat en géographie, l'artiste est surtout connu pour ses recherches sur les activités clandestines de l'armée américaine. À la Galerie d'Art Contemporain, l'artiste nous interpelle sur l'usage des drones, et la place que prend la technologie militaire dans le paysage nord-américain.


Elina Brotherus, Le Chemin, 2011

À noter aussi, le voyage dans le temps proposé par Michael Wesely, réalisé grâce à un temps d'exposition photographique de 26 mois. De même, le travail d'Elina Brotherus, qui utilise comme sujet l'appareil et le photographe lui-même, nous interpellera par la majesté et l'émotivité des photographies.

Un peu en marge, l'exposition BLOC H. Établissement carcéral: Donovan Wylie vaudra assurément le déplacement. L'Irlandais revisite la tristement célèbre prison Le Maze, en Irlande du Nord, où furent incarcérés les rebelles lors du conflit nord-irlandais, et où Bobby Sands trouva la mort après 66 jours de grève de la faim. Au Centre Canadien d'Architecture, où vous pourrez aussi découvrir le travail collatéral de Ilse Bing, prenant le même sujet, BLOC H. Logement social:Ilse Bing.

Autour de toutes ces expositions alléchantes, le Mois de la Photo à Montréal propose aussi de nombreuses activités connexes, comme le gala de pré-lancement, en présence des artistes (60$ à la Fonderie Darling), la conférence de Donovan Wylie, le 6 septembre au CCA, ou encore la présentation de l’œuvre de Trévor Paglen par Paul Wombell, le 12 septembre à la Galerie d'Art Contemporain. Plus ludique, un programme éducatif « Drones pour les nuls » se tiendra à la Fonderie Darling. De quoi commencer en beauté la nouvelle saison culturelle!

Le Mois de la Photo à Montréal présente Drone: l’image automatisée
Du 5 septembre au 5 octobre | moisdelaphoto.com