+ Toutes les playlists

World Press Photo: une expo poignante sur l’actualité de 2012

Encore une fois cet automne, le World Press Photo s’empare du Marché Bonsecours et livre plus de cent photographies de partout dans le monde. Pour l’occasion, on s’est entretenu avec le producteur de l’événement, Matthieu Rytz qui nous en dit un peu plus sur cette expo à succès qui attire les foules année après année.

Selon Matthieu Rytz, «Le World Press Photo, c’est un peu les Oscars de la photographie. Chaque année, plusieurs gagnants sont sélectionnés dans diverses catégories.» (sport, portrait, histoire contemporaine, nature, etc.). «Il s’agit d’une expo qui dessine son contenu à travers le monde.» Pour être une compétition prestigieuse, ça en est une: les 150 photos finalistes sont issues de plus de 100,000 candidatures!

Une des particularités intéressantes du WPP, c'est que même si elle revient annuellement, son contenu n’est jamais pareil. «Les catégories demeurent, mais l’exposition change, d'une édition à l'autre, selon l’actualité. Par exemple, on retrouve plusieurs photos du conflit en Syrie dans notre sélection cette année.» Peut-on conclure que l’exposition est déprimante? «Pas vraiment», nous répond le producteur. «L’expo a son lot de photos plus difficiles à regarder, mais des catégories comme Sport ou Portrait apportent beaucoup de légèreté à l’ensemble.»  

Quand vient le temps de choisir son coup de cœur photo, M. Rytz a de la difficulté à se prononcer. «Personnellement, j’aime beaucoup la photographie documentaire qui présente un portrait de longue haleine d'un même sujet. Si j’avais à faire un choix, ce serait la série de Paolo Patrizi, qui illustre la vie quotidienne des travailleuses du sexe immigrantes en Italie. J’aime son approche conceptuelle, les photos des lieux où elles travaillent, sans jamais voir leurs visages. Cela va plus en profondeur que la simple nouvelle et c’est ce qui me plaît.»


[Crédit : Paolo Patrizi via World Press Photo]


Mis à part le World Press, qu’est-ce qui tient occupé le producteur? «Je travaille sur un projet concernant les États-Nations menacés par la montée des eaux. J’ai notamment documenté la situation dans l'archipel des Kuna Yala qui est lourdement touché par la montée constante du niveau de la mer des Caraïbes.»


[Crédit: Matthieu Rytz via New York Times]

 

Avis aux intéressés, NIGHTLIFE.ca vous a préparé un article sur 5 photos marquantes de la sélection du World Press (en anglais).
 

World Press Photo
4 au 29 septembre | Marché Bonsecours
worldpressphotomontreal.ca