+ Toutes les playlists

Vin Papillon: le p'tit dernier de la gang du Joe Beef

La gang du Joe Beef a accouché d’un autre p’tit sur la rue Notre-Dame: un bar à vin sans prétention où on se rend dès 15 h, sans réservation. L’endroit est grand comme ma main, très chaleureux avec ses grands miroirs et ses ardoises, mais surtout très charmant avec ses victuailles qui ornent tout un pan de mur et accaparent tout le comptoir. On retrouve également une jolie terrasse à l’arrière, constituée de trois grandes tables à pique-nique. Elle est chauffée afin qu’on puisse profiter des belles soirées de l’automne.

 

Pour notre plus grand plaisir, le chef du «Vin Papillon», Marc Olivier Frappier, cuisine avec les produits de saison. Lors de ma visite, sur la quinzaine de petits plats au menu, seulement trois étaient constitués de viande ou de fruits de mer; tout le reste était apprêté avec des légumes!

 

À trois convives, nous avons partagé huit plats, neuf en comptant le dessert, et c’était bien assez! Mes coups de cœur: le pain aux courges maison garni de crème sure à la lime, la purée de ricotta aux petits pois, ainsi que le jambon fumé sur pain de maïs avec sa «cream of corn», offrant un bel équilibre sucré-salé. J’ai bien apprécié l’originalité de l’assiette d’haricots et vinaigrette au cidre de pomme fumée dans le fumoir chez Joe Beef, et le côté piquant de l’assiette de pommes de terres et de piments padrones.

 

 

On m’avait beaucoup vanté le chou-fleur cuit au rôtisseur et l’assiette de champignons du Québec, mais j’ai trouvé que ceux-ci étaient beaucoup trop salés. D’ailleurs, tous les plats auraient gagné à l’être un peu moins…

Ne l’oublions pas, même si on y mange bien, le Vin Papillon est avant tout un bar à vin. On offre une belle sélection de bouteilles d’importations privées à l’ardoise, et des vins au verre, qui vous seront présentés par l’équipe de service. Fiez-vous à leurs conseils, ils vous feront faire de belles découvertes!

2519, Notre-Dame O.