+ Toutes les playlists

Tablée Cocktails no 5 : le rhum Sailor Jerry à toutes les sauces

Pour la 5ème édition de leur Tablée Cocktails, la gang du Lab a décidé d’investir le bar «Les Incorruptibles» dans le quartier d’Ahuntsic. Le concept de la soirée : proposer un menu accords mets-cocktails où le rhum Sailor Jerry tenait la vedette.

Gabrielle F. Panaccio et Fabien Maillard, du Lab et de Proxibar - des passionnés de mixologie, il va s’en dire! - ont eu l’idée de ces soirées accords mets-cocktails après avoir été témoin de leur grande popularité dans la Ville Reine.

«En cuisine et en mixologie on est dans le même univers, on travaille avec les saveurs. Contrairement au vin ou à la bière, le cocktail peut être adapté au plat avec lequel il est servi. Les possibilités sont infinies» m’a raconté Fabien Maillard.

Pour cette 5ème Tablée, le chef des Incorruptibles, Dominic Aubin, a choisi le rhum Sailor Jerry pour concocter ses plats; un beau défi quand on sait que le rhum est un alcool assez sucré.

Après quelques bouchées et plusieurs verres de punch (!), Fabien Maillard a présenté aux convives la très intéressante histoire de la vedette de la soirée : le «navy» rhum Sailor Jerry, mêlant tatoueurs et flibustiers, avant de lancer les festivités.

 

L’accord met-cocktail le plus réussi de la soirée, a été sans contre dit celui de l’entrée : un drink nommé Le Boucanier mêlant bitter fumé, sirop de gingembre, jus de yuzu, jus de citron, et rhum (bien sûr!), accompagné d’un carpaccio de bœuf fumé, avec cerises et betteraves, et d’un spray de bitter amer orange genièvre ajouté au service. Les goûts fumés se mêlaient très bien, et le yuzu amenait une belle amertume.

Le trou normand qui a suivi : un sorbet au gingembre, rhum et extrait de Cayenne m’a paru pour sa part un peu trop intense en bouche. J’ai toutefois bien aimé regarder la préparation haute en couleurs de celui-ci avec de l’azote liquide.

Le repas s’est poursuivi avec une délicieuse et très tendre poitrine de cochon mariné au rhum, ananas et gingembre, servie avec un ananas rôti, une savoureuse purée d’oignons et une rafraichissante salade de maïs et pommes de terre. Le cocktail, servi en accompagnement, le Tablée Flip concocté avec un œuf, du sirop d’érable, de la vanille, du Dry Curaçao, du rhum et de la muscade, m’a paru par contre un peu trop sucré…

 

En finale, le El Incorruptibile, un espèce de Manhattan revisité, avec vermouth rouge, rhum, sirop d’ananas et bitter à la vanille a bien réussi à balancer le sucre du dessert : une glace rhum raisin, crémeux au chocolat St-Domingue, banane et sablé au chocolat. 

Bref, c’est avec un goût sucré en bouche, mais le sourire aux lèvres, qu’on est reparti des Incorruptibles. Les organisateurs de la soirée, nous ont parlé de la Tablée Cocktails comme d’une expérience, et c’est ce qu’ils ont réussi à nous faire vivre.

Pour guetter la prochaine soirée Tablée Cocktails rends toi vite sur tableecocktails.com