+ Toutes les playlists

Piu Piu et autres singularités électroniques

L’électro à Montréal se porte à merveille. Déjà, il y a quelques années, le wünderkind Lunice s’est fait repêcher par le label LuckyMe et se retrouve maintenant sur Warp avec son projet TNGHT (en collaboration avec le Glaswégien Hudson Mohawke). La semaine passée, c’était au tour d’un autre jeune prodige montréalais, High Klassified, de signer avec l’étiquette Fool’s Gold Records, label fondé par Nick Catchdubs et DJ A-Trak (aussi connu sous le nom de Alain Macklovitch et/ou “le frère du mince dans Chromeo”, lui aussi pur produit de l’île de Montréal).

Au-delà des contrats, par contre, il y a aussi toute la scène Piu Piu (aussi appelée Piou-Piou, et toutes les variations orthographiques possibles et imaginables sur ces sonorités), ce son typiquement montréalais qui se développe depuis quelques années. Ce son est articulé autour de, et porté en grande partie par: Artbeat Montréal, un portail doublé d’une écurie de DJ, producteurs et beatmakers, qui organise des soirées un peu partout à Montréal pour faire vivre cette saveur électronique locale. Et c’est sans compter l’émission hebdomadaire sur les ondes de CISM, où SevDee (aka 7D) partage ses découvertes, et le documentaire sur le phénomène Piu Piu, en cours de réalisation. Le festival MEG consacre d’ailleurs une soirée complète à Artbeat.

Des productions plus artisanales émergent aussi, comme Digit:Missile Command, le projet solo électronique de Yann Godbout de Half-Baked. Et il est loin d’être seul.

Ces artistes étant généralement très actifs sur le web, il est généralement assez facile de se perdre un après-midi à suivre les liens entre les créateurs et à écouter toutes sortes de nouvelles productions. La scène électro locale est donc en pleine effervescence: c’est le moment d’y porter attention!