+ Toutes les playlists

Mort à la clim et aux bouteilles d’eau même s'il fait très chaud!

On le sait, la climatisation est une importante source de consommation d'énergie et donc d'émission de gaz à effet de serre. Bon. Un climatiseur utilise bien souvent des fluides frigorigènes à base d'HFC, un gaz à effet de serre contribuant solidement au réchauffement climatique.

Et soit dit en passant, on a récemment passé le cap des 400 ppm de dioxyde de carbone dans l'atmosphère... Qu’est-ce que ça peut faire? Mettons que pour l'Organisation météorologique mondiale et vous, et moi, c’est comme un signal que la bombe va exploser plus vite qu’on le pensait. En gros, maintenant c’est impossible de limiter les dégâts (et ce n’est pas moi qui le dis).

Évidemment, on aurait préféré ne pas franchir ce seuil catastrophique aussi vite. Chose faite, travaillons à ne pas mettre de l’huile sur le feu (lire, plus de CO2 dans l’atmosphère) en évitant des trucs aussi simples que la climatisation et les bouteilles d’eau. Inspirons-nous des Suédois tiens, ils se débrouillent plutôt bien de ce côté.

Et puis, la climatisation ce n’est pas chouette pour votre santé de toute façon: la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur peut causer des chocs thermiques et entraîner avec eux des pathologies infectieuses respiratoires, virales ou bactériennes (et on ne parle pas de nez qui coule là). Autre souci, comme diraient mes amis français, le mauvais entretien des systèmes de clim: ils s'encrassent et peuvent libérer des particules à l'origine d'irritations des yeux ou des voies respiratoires, de champignons, etc.

Bref, coupez donc votre clim et ouvrez les fenêtres, faites du vent, je ne sais pas moi, mais soyons forts et combattons un peu la chaleur par des moyens plus naturels. Et voyez l’ironie de la chose, plus on met la clim, plus il va faire chaud, j’veux dire, aidons-nous.

Photo via WWF

Oh! Et en voiture baissez les fenêtres, vous connaissez l’adage non? Fenêtres baissées, plus facile d’accoster? Ben voilà, maintenant vous savez.

Et les bouteilles d’eau. Là aussi, la morale de l’histoire de l’humanité nous le répète assez: privilégiez les contenants réutilisables plutôt que des contenants à usage unique parce qu’allô, le futur en dépend. Les marques de bouteilles d’eau sont rendues à nous livrer des pubs avec des bébés qui dansent pour nous attendrir. Montrons-leur qu’on ne se laissera pas tromper par leur message: rappelez-vous que plus on achète des bouteilles, moins ils auront de terrains de jeux et d’air, ces bébés-là. 

Il y a aussi bien d’autres raisons d'éviter les emballages excessifs. Presque tous les plastiques sur le marché sont fabriqués à partir de pétrole (une ressource non renouvelable) et attention aux substituts du pétrole, souvent faits à partir de maïs génétiquement modifié, nous privant de terres alimentaires. Bref, laissez donc faire les bouteilles d’eau, et pourquoi ne pas opter simplement pour une gourde? Ça fera plus de place pour les poissons dans l’océan.

Climatosceptiques bye-bye!