+ Toutes les playlists

Critiques CD: Granville | Les Voiles

Ce trio français est tout ce que la pop et le rock francophones ne sont pas en 2013: inspiré, fougueux, agréablement gauche, authentiquement léger, à la page, stylé, etc. Sans réinventer la roue, ce premier album est l'antidote idéal à la morosité et aux excès de prudence qui sévissent dans l'Hexagone autant qu'ici. On craque pour les trames épurées, postées entre les années soixante de France Gall et un indie-pop plus actuel, de Sofian El Gharrafi et d'Arthur Allizard, de même que pour cette réalisation spacieuse, juste ce qu'il faut de propre et de punché, mais c'est surtout le chant de Mélissa Dubourg qui retient l'attention. Il est souvent inexact, parfois trop maniéré, mais il impose une personnalité forte, une vision pop rafraîchissante. Les voiles fonctionne aussi bien sur le mode entraînant (Jersey, La robe rouge, Les corps perdus) que ballade (Nancy Sinatra, Adolescent, Tic boum) et ne souffre d'aucun temps mort. Un must pour les fans de She & Him, pour ceux qui désespèrent de l'état de la musique dans la langue de Molière autant que pour qui cherche la trame sonore estivale idéale.