+ Toutes les playlists

Les nouveautés marquantes de la semaine: Austra, Lana Del Rey reprise par Will Driving West, St. Vincent et plus

La semaine avait un goût de déjà vu ou de déjà entendu pour les mélomanes. Parmi l'avalanche de nouveautés, celles qui se sont démarquées sont des seconds avant-goûts d'albums attendus dans les prochaines semaines. Survol.

1. Austra – Painful Like
Second extrait du second album du combo ontarien, Olympia, à paraître le 18 juin. Difficile de se sentir emballé par ce qu'on entend de l'opus jusqu'à maintenant. Austra semble maintenir sa formule électro-pop sombre au beau fixe, mais il y manque l'efficacité de Feel it Break. À suivre.

2. Braids – In Kind
Le trio montréalais (partie, la quatrième membre Katie Lee) a dévoilé un second extrait de son album à venir cet automne, Flourish // Perish. Le premier extrait, Amends, exacerbait les tendances planantes de Braids. Celui-ci ramène ses élans post-rock. Une moins bonne chanson qu'Amends, cela dit.

3. King Khan & the Shrines – Bite My Tongue
Une solide nouvelle chanson du nouvel album du Montréalais exilé à Berlin, Idle no More, à paraître le 3 septembre. C'est néanmoins les sonorités vintage admirablement taillées, la dégaine débraillée de l'ex-Spaceshits et le clip hilarant, montrant King Khan en superhéros de série Z, qui prennent le dessus.

4. David Byrne & St. VincentBrass Tactics EP
Non pas une nouvelle chanson, mais un nouvel EP de l'improbable tandem unissant l'ex-leader des Talking Heads à la guitar hero indie-rock. Celui-ci est composé de chutes de studio provenant de l'album que la paire a lancé l'an dernier.

5. Fuck Buttons – The Red Wing
Pour vos besoins d'électro bruyant et live, voici un premier extrait du nouvel album du tandem britannique. Slow Focus sortira le 25 juin. Ce n'est pas la version complète de la pièce qu'on trouve ici, toutefois, mais bien un extrait. Néanmoins, ça regarde bien pour la suite.

6. Will Driving West – Born to Die
Oui, Born to Die comme dans Lana Del Rey. La formation folk-pop montréalaise y va d'une relecture singulière, quoique fidèle, de la chanson-carte de visite de Princesse Botox. Sans doute en guise d'hommage au naturel désarmant de Lizzie Grant, le leader de la troupe fait mine d'interpréter la pièce en mangeant de la soupe tonkinoise. Profond.