+ Toutes les playlists

Critiques CD: She & Him | Volume 3

Le duo que forment l'actrice Zooey Deschanel et l'as guitariste M. Ward garde le cap sur la pop pure, archétypique et vintage sur son troisième album. On reste dans les teintes fifties, sixties, bordées parfois d'incursions dans les seventies, les bluettes naïves (Turn to White) et les tubes ensoleillés (I Could've Been Your Girl) à saveur de pop à la Phil Spector, de soul Motown et d'hymnes de musicals. Pas de haute-voltige musicale, pas de tentative de réinventer la roue et c'est parfait ainsi. Dans son chant, dans ses compositions et dans son choix de reprises (chouette version du Sunday Girl de Blondie), Deschanel démontre toujours le même mélange de sensibilité pop brute et de maladresse charmante. Elle a la voix (basse, quoique légère), mais pas toute l'assurance. L'effet n'est que plus engageant. Généralement chargés, lustrés, mais pas trop, les arrangements de Ward sont pleins de maîtrise et de révérence pour le passé. Ensemble, Deschanel et Ward peignent un décor aux couleurs pastel qui paraît d'abord très (trop?) familier, mais qui révèlent des nuances intéressantes au fil des écoutes. La pop à son meilleur.