+ Toutes les playlists

Critiques CD: Howe Gelb | Dust Bowl

Sans avertissement, le leader de Giant Sand et countryman polymorphe a largué la semaine dernière cette compilation d'enregistrements-maison via son bandcamp. Essentiellement une affaire guitare-voix, Dust Bowl comprend quelques nouveaux titres ainsi que des versions intimistes d'extraits du répertoire de Giant Sand. S'agit-il ici de démos? De relectures intimistes spontanées? Comme c'est souvent le cas avec Gelb, on ne sait trop et ça n'a pas d'importance. Parce que le vieux routier est particulièrement inspiré ici, que ça soit lorsqu'il ressort ses vieilles Lost Love ou Man on a String, lorsqu'il gratouille le banjo (hilarante John Deer, un hommage à la tondeuse de son voisin!) ou lorsqu'il sert les inédites (et magnifiques) Coffee Song et Dust Bowl, sombres à souhait. À l'heure où résonne tant de folk inoffensif et sans âme, Howe Gelb est un point de référence obligatoire pour tout fan du genre. Sa maîtrise de l'enregistrement maison est sans pareil et sa musicalité brille ici dans chaque recoin.