+ Toutes les playlists

Le duo électro Boards of Canada joue à un jeu mystérieux

Côté secrets, Boards of Canada est encore plus agile que Daft Punk, ce qui n’est pas peu dire.

D’abord, dans cette manière d’être resté totalement reclus depuis bientôt huit ans. N’oublions pas que le groupe n’a pratiquement jamais joué live. Ensuite, dans la façon choisie pour révéler, lentement, mais sûrement, l’arrivée d’un nouvel album.

Ça a commencé début 2012 avec une rumeur lancée par un animateur de la BBC à l'effet que Mike Sandison et Marcus Eoin, qui ont changé autant l'électronique et l'indie-rock avec l'album Music Has the Right to Children (1998), travaillaient sur un nouvel album.

Puis, ça a repris il y a quelques semaines. Un poisson d'avril de fort mauvais goût du webzine Fact a surtout eu comme effet principal d'enrager Internet au grand complet, mais au passage, il nous a au moins rappelé l'information reçue l'année précédente.

Fast forward à samedi dernier, jour des disquaires indépendants. Dans l’espoir de ramener les mélomanes chez les disquaires, plusieurs artistes ont lancé pour l’occasion des parutions spéciales. À New York, un féru de Boards of Canada a trouvé dans les rayons du disquaire Other Music un vinyle 7 po. portant le titre —— / —— / —— / XXXXXX / —— / ——.

Le vinyle contient 20 secondes de musiques suivies des chiffres «936557», récités par une voix filtrée par vocodeur.

Depuis, un second vinyle a été trouvé à Londres. Un troisième extrait a été diffusé à la BBC, puis deux autres sur les ondes du réseau NPR.

Le blogue 2020k a par ailleurs amené ses lecteurs vers deux nouveaux comptes YouTube (ici et ici), lesquels pourraient eux aussi contenir des indices. Au moment d’écrire ces lignes, quatre séquences de chiffres ont été dévoilées.

Que veulent-elles dire? Les lecteurs de 2020k échangent les hypothèses les plus originales dans la section des commentaires, allant de coordonnées géographiques aux adresses IP en passant par un code qui aiderait soit à connaître la date de parution du nouvel album, soit son titre ou encore l’album en tant que tel.

Apparemment férus de numérologie, Sandison et Eoin auraient déjà eu recours aux indices numériques pour annoncer les activités de Boards of Canada. On leur attribue notamment une fixation pour le chiffre six.

Allons-y donc avec un pari bien naïf : un nouvel album le 6 juin?