+ Toutes les playlists

Pourquoi Muse est-il si populaire?

«Ils sont sur les soundtracks de Twilight
«Ben là, ils sont meilleurs que Radiohead
«C’est comme Queen, mais moderne.»

Partir à la recherche de la source de la popularité de Muse, ça implique aussi de se demander comment on se sent face à Muse, et cette question-là n’est vraiment pas réglée pour moi.

Les premières fois que j’ai entendu Muse, c’était comme pas mal tout le monde, avec Time is Running Out. Indéniablement, un hit. L’album Absolution était peut-être inégal, mais des pièces comme Butterflies and Hurricanes amenaient quelque chose qui semblait inédit, et super intéressant. Je me suis joyeusement procuré le précédent, Origin of Symmetry, qui met en scène lui aussi un rock sombre et parfois pompeux (un orgue! six ans avant Arcade Fire!) mais intelligent et incisif. Et musicalement, c’est techniquement impressionnant.

Mais c’est là que Muse ont pris le tournant qui les a menés à Black Holes and Revelations, puis à The 2nd Law.

Quand certains artistes se retrouvent au sommet des palmarès, deux choses peuvent se produire: soit le succès leur monte à la tête et ils se mettent à faire des trucs trop éclatés qui n’intéressent plus personne, soit ils continuent à produire des œuvres portant leur signature tout en se renouvelant et en progressant en tant qu’artistes. Muse sont particuliers parce qu’ils ont fait les deux: autant Matthew Bellamy (voix, guitare, piano) est visiblement coucou dans le bonnet, autant leur musique a continué de prendre de l’ampleur et leurs shows sont devenus totalement démesurés... autant le public, en Grande-Bretagne et ailleurs, les aime encore et toujours plus.

C’est devenu comme un effet Larsen: plus Muse sont mégalomanes et démesurés... plus ils sont populaires. Rejet du minimalisme? Protestation contre l’austérité? Envie de folie? Les raisons individuelles m’échappent.

Mais une chose est sure: tant que les stades seront remplis, Muse continuera de grossir.

Muse
23-24 avril | Centre Bell
1909, Des Canadiens-de-Montréal
avec Dead Sara
muse.mu