+ Toutes les playlists

Igloofest, semaine 4: le week-end à ne pas manquer

Les week-ends précédents comportaient chacun quelques soirs immanquables, mais pas nécessairement de «trois en trois» avec des invités essentiels chaque soir. C'est le cas ce weekend, incidemment le dernier de cette septième édition de l'Igloofest.

Aux appétits musicaux variés, particulièrement portés sur la pop, on recommande surtout la soirée du jeudi 7 février, d'ailleurs présentée par NIGHTLIFE.CA. La tête d'affiche y est Joe Goddard (en photo), membre du combo britannique Hot Chip. Si on se fie à son matériel solo, le musicien a un goût prononcé pour le disco, le funk et la house bien cinglante. Son menu aux platines devrait en comporter également. Le même soir, la bande de 10kilo.us (Réal Bossé, Tommy Kruise et Funkyfalz) officie sous l'igloo Virgin Mobile, donc hip-hop décérébré et électro léger à l'horizon.

Les fans de techno plus dark, quant à eux, ont le choix entre la soirée de vendredi et de samedi. Joy Orbison, programmé vendredi, a un côté house prononcé, un son diversifié, mais il témoigne tout de même du style ténébreux propre à l'important label Hot Flush, pour lequel il a endisqué. Le même soir, on retrouvera également le tandem électro-rap instrumental The Gulf Stream, l'une des unités de production les plus intéressantes de la scène locale.

Enfin, samedi, on attend avec impatience le coucou de l'Anglais installé en Allemagne (où d'autre?) Tommy Four Seven, qu'on a découvert avec grand intérêt en 2011 avec son premier album, Primate. Le bonhomme donne dans un techno futuriste et glauque qui cogne dur. Il sera suivi de son mentor, l'Allemand Chris Liebing, un pionnier de ce genre de musique. En première partie, ne manquez pas Pulses, un intéressant jeune duo local qui donne également dans un techno bien noir.

Igloofest
7-8-9 février | Quai Jacques-Cartier du Vieux-Port de Montréal
igloofest.ca