+ Toutes les playlists

Voyons Anik Jean, qu'est-ce qui t'arrive?

Vous allez nous dire qu'Anik Jean n'est pas un si nouveau sujet de scandale promotionnel puisque ça fait quelques semaines qu'on en entend parler, mais détrompez-vous, elle a encore réussi a nous époustoufler grâce à ce teaser qui dévoile ses... nombreux talents insoupçonnés de comédienne - soupirs -.

Sans critiquer sa musique, on s'attarde aujourd'hui à son jeu d'actrice (et à sa campagne promo?!). Ainsi, Madame Jean-Huard nous invite à la première de son show intitulé Schizophrène et présenté dans le cadre de Montréal en lumière, en se déguisant avec des perruques, dans un montage boboche (qui nous rappelle cet hilarant FAIL) et son jeu d'actrice archi insupportable. N'avait-elle pas compris après Filière 13 que le jeu n'est pas fait pour elle?

On se rappelle que sa campagne de promotion en cours, basée sur le thème de l'intimidation et dans laquelle des lettres de menace ont été envoyées personnellement à des journalistes, avait suscité toute une indignation dans les médias traditionnels et sociaux. Certains diront qu'on est exactement en train de provoquer ce qu'elle souhaitait, soit lui donner la visibilité désirée, pour reprendre les mots exacts employés par sa relationniste de presse «Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en!» TOUTEFOIS, cette dernière doit être de la vieille école des communications parce qu'avec la force des médias sociaux de nos jours, on se rend bien compte que ce n'est qu'un vieil adage.

Cette campagne est vouée au flop, c'est la doxa (opinion de monsieur et madame tout-le-monde) qui le dit sur Facebook et Twitter!

Enfin bref, chez NIGHTLIFE.ca on n'a pas reçu de lettre de menace / invitation merdique / communiqué de presse façon enfant de 5 ans, mais après toute cette mise en scène, on a presque le goût de se pointer à sa première, elle pourrait encore nous divertir!