+ Toutes les playlists

Golden Globes: les gagnants du cœur de Nightlife

Alors que les nominés des Oscars viennent d’être révélés, on fait déjà des réserves d’Henkell Trocken pour célébrer les Golden Globes ce dimanche 13 janvier. Histoire de faire grimper le baromètre du suspense, on s’est même prêté au jeu des nominations en élisant quelques vainqueurs, Nightlife style.

Meilleur acteur dans un second rôle: Samuel L. Jackson
Certes, Samuel L. Jackson n’est pas nominé. Et d’ailleurs, on se demande pourquoi. Des 180 minutes de Django Unchained, aucun moment n’est aussi précieux que ceux qui laissent entrevoir à la caméra ce vieux Samuel.

Incarnant Stephen, un esclave si conditionné à l’asservissement qu’il encourage lui-même les pratiques cruelles de l’esclavage, Jackson a récemment avoué à Access Hollywood que son rôle paradoxal ferait de lui «l’acteur afro-américain le plus détesté».

En attendant, on va prier pour son acolyte Leonardo Dicaprio, nominé dans cette catégorie pour son rôle de Monsieur Candy, propriétaire de la plantation de Candyland et maître de Stephen. Malgré ses nombreuses nominations, il est assez rare que le fameux Leo récolte des récompenses... à part si l’on considère les mannequins de Victoria's Secret comme des trophées.

Meilleur acteur dans un film dramatique: John Hawkes
John Hawkes, déjà parce qu’il vient d’être snobé par les Academy Awards pour son rôle d’homme paralysé et vierge dans The Sessions. En plus, parce qu’il fait partie de cette mer d’acteurs supra-talentueux et borderline anonymes, qui ont quasiment toujours des rôles de second plan, et dont on se dit constamment : «Tsé chose-là? Je sais plus c’est qui, mais oui oui, sa face me dit de quoi».

Chose joue le frère de Kenny Powers dans la magique émission de HBO Eastbound & Down, en plus de ses rôles dans Winter’s Bone, Me and You and everyone we know et un paquet d’autres films au courant des 30 dernières années.

Meilleure série télévisée dramatique: Breaking Bad VS The Newsroom
Breaking Bad, pour célébrer en grande pompe la fin de la série bourrée aux amphétamines. Alors que le deuxième volet de la cinquième et dernière saison sortira l’été prochain, on a déjà hâte de retrouver Walter White au petit écran. Histoire de laisser de la place à la relève, notons également le nouveau bébé de HBO, The Newsroom, et la qualité d’interprétation de Jeff Daniels, alias Will McAvoy, dans le rôle d’un chef d’antenne à la crise existentielle digne de Jerry Maguire.

Meilleure série télévisée musicale ou comique: Girls
Notre choix, et probablement aussi le choix de la Hollywood Foreign Press Association. La série «anti-Sex and the City» réalisée par Judd Apatow et menée à bout de bras par la charmante Lena Dunham a connu un succès monstre auprès des jeunes hipsters de ce monde. Pas la peine de s’étaler davantage vu que vous avez probablement déjà tous englouti la première saison d’un seul coup. À inscrire à l’agenda: l’arrivée de la saison 2 sur les écrans, ce 13 janvier

Meilleur film musical ou comédie: Les misérables (NOT)
Les Misérables, mais plus en tant que comédie que drame musical. Non mais QUELLE COMÉDIE! Ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas autant bidonné au cinéma. Presque aucune parole et que des chansons. Genre que même si un personnage veut aller à la toilette qu’il doit te prévenir en chantant. Et une série de plans ridiculement trop proches, qui rendent l’ensemble du film terriblement mal-à-l’aisant. Même pas la peine d’en parler davantage. Vous n’avez qu’à vous référer à l’article de la journaliste Gabrielle Lisa Collard sur le sujet, qui résume magistralement le tréfonds de notre pensée sur cette énormité de 61 000 000$. 

Meilleur film dramatique et meilleur réalisateur: Zero Dark Thirty | Kathryn Bigelow
Après avoir raflé l’Oscar du meilleur réalisateur et du meilleur film en 2010 avec The Hurt Locker, Kathryn Bigelow continue d’explorer l’univers militaire dans Zero Dark Thirty. Fort d’une distribution étoile qui compte l'actrice montante Jessica Chastain et Jason Clarke, le film est tout aussi haletant et réaliste que son prédécesseur, et compte d’ardents défenseurs, dont Michael Moore. Fait (plus ou moins) étonnant: Kathryn Bigelow vient d’être écartée de la course aux Oscars, du moins pour la catégorie de meilleur réalisateur. Semblerait que le film sur la chasse à Oussama ben Laden n’ait pas conquis le Pentagone...

 

Golden Globes 2013 | Dimanche 13 janvier | CTV | 20h