+ Toutes les playlists

Montréal Créative: Mélissa Mongiat et Mouna Andraos insufflent humour et esprit d'équipe dans l'espace urbain

Les conversations entre amis amoindries par l'omniprésence d'iPhones, les moments de contemplation aspirés par le gouffre sans fin du jeu vidéo, les voitures favorisant les déplacements individuels plutôt que les bains de foule du transport collectif... Les technologies évoquent davantage l’individualisme que la collaboration, et sont souvent accusées de nous aliéner les uns des autres. C’est ici que le duo d’artistes montréalaises Mouna Andraos et Melissa Mongiat intervient: comment utiliser la technologie pour rapprocher les gens et leur montrer tout le potentiel inexploité du team work?

Vous avez peut-être déjà participé à une œuvre de Mélissa et de Mouna sans même le savoir. Invitées à titres de directrices artistiques de l'Igloofest en 2011, elles ont complètement réimaginé le Village Igloo. L’été dernier, elles ont installé la mémorable série de balançoires à la Place des Arts (récipiendaire d'un Interaction Award) qui permettait aux passants de créer une œuvre musicale collaborative. Le caractère poétique, voir idyllique de leurs oeuvres ne fait pas que renvoyer à l’enfance: il démontre les applications communautaires de la technologie et évoque certains questionnements sur l’espace du centre-ville, principalement aménagé pour la consommation, le travail et le transport. « La base de notre travail est assez analytique: il y a une grosse analyse du lieu, du contexte, des technologies. Ça prend aussi une rigueur dans la production puisque nous faisons souvent des projets qui n’ont jamais été faits » explique Melissa Mongiat, qui tient la compagnie Daily tous les jours avec Mouna depuis deux ans et demi.


L'Igloofest imaginé par Mouna et Melissa | Photo Miguel Legault

Le duo a d’ailleurs réalisé de nombreuses installations urbaines dans différentes villes du monde avec leur lot d’humour et de surprises. « Nous avons le désir de créer des expériences collectives, de rapprocher les gens, de leur montrer ce qu’ils sont capables de faire en groupe. C’est magique!» ajoute Melissa. Lors de leur Giant Sing Along créé à Minneapolis, elles ont conçu un champ de 32 micros permettant aux gens de participer à un karaoké géant. « Les gens du Minnesota sont connus pour être très réservés et polis. Personne ne croyait qu'ils allaient chanter à cause de leur culture timide. C’était assez intéressant! » Elles ont également créé 21 Obstacles, une projection interactive permettant aux gens de jouer à un jeu vidéo géant projeté sur la Promenade des Arts.


21 Obstacles | Photo Martine Doyon

Andraos et Mongiat font d'ailleurs partie de l’exposition Montréal Créative au ARTVstudio, où elles présentent une version intérieure et réduite de leurs balançoires musicales aux côtés de plusieurs artistes comme Other, Carlito Dalceggio et Elisa C-Rossow. Malgré leurs récompenses internationales et des études à New York et Londres, elles vivent et travaillent encore à Montréal. « Notre ville, entre le village et les grands foyers métropolitains, a une super communauté culturelle. » Communauté qu'Andraos et Mongiat continuent de faire jouer et réfléchir.

 

Montréal Créative
Jusqu'au 16 février
ARTVstudio | Place des Arts | 175, Sainte-Catherine Ouest
montrealcreative.ca | dailytouslesjours.com