+ Toutes les playlists
5 décembre, 2012 - 10:10 Theatre

Le célèbre et irrévérencieux film «Le Père Noël est une ordure» sera adapté et présenté au Théâtre Mainline en décembre !

Film reconnu pour son irrévérence et ses répliques célèbres, ayant attiré plus de 1,5 million de cinéphiles en France et ayant été boycotté à sa sortie en raison de son titre provocateur, Le Père Noël est une ordure a d’abord été une pièce de théâtre créée en 1979. Désirant retourner aux sources de ce classique épineux du Temps des Fêtes, La Compagnie a décidé de monter le spectacle au Théâtre Mainline, du 12 au 22 décembre prochains.

Comédie explosive mettant en scène des personnages merveilleusement dysfonctionnels, Le Père Noël est une ordure invite le public à suivre Thérèse et Pierre, alors qu’ils sont bénévoles chez Détresse-Amitié, un centre d’aide pour personnes seules et désespérées. Le soir du 24 décembre, le duo fera la rencontre d’une série de marginaux: un immigrant leur faisant cadeau de spécialités indigestes de son pays, un travesti en recherche de réconfort, une clocharde enceinte jusqu’au cou et son fiancé alcoolique. Plongés dans le chaos de cette belle bande de névrosés, les deux bénévoles nous dévoileront également le côté sombre de leur petite personne.

Fondée par Gabrielle Forcier, Benoit Ruel et Robin Kittel-Ouimet, La Compagnie est née principalement pour monter ce classique délicieusement trash du Temps des Fêtes, avec les comédiens Annie Darisse, Clément Calezais, Gabriel Dagenais, Alexandre Bergeron et Michel-Maxime Legault. «L’enfance de Gabrielle a été bercée par le film, explique le metteur en scène Benoit Ruel. Depuis qu’elle a huit ans, elle regarde le film à tous les Noëls avec sa mère. C’est un cadeau qu’elle se fait en montant le spectacle. Quand elle m’a proposé de travailler sur le projet, j’ai hésité parce que le film ne me parlait pas tant que ça. Je trouvais que l’humour s’épuisait après 30 minutes. Mais quand elle m’a fait découvrir la pièce, qui aborde un côté dramatique absent dans le film, j’ai été touché. Les personnages sont tout aussi excentriques, mais chacun vit un grand drame. Je voulais mettre ça en lumière pour qu’on rigole jusqu’à la fin.»


Quelques extraits du film Le Père Noël est une ordure 

Film culte aux répliques savoureuses
Les amateurs du film peuvent se rassurer, la plupart des répliques savoureuses qu’ils connaissent par cœur seront lancées sur scène. Le web regorge d’ailleurs de sélections des meilleures citations du film : «Homme en retard, liaison dans le tiroir»; «Vous êtes myopes des yeux, myopes du cœur et myopes du cul!»; «Figurez-vous que Thérèse n’est pas moche. Elle n’a pas un physique facile… c’est différent». « Je n’aime pas dire du mal des gens, mais effectivement elle est gentille…».

Les comédiens du spectacle ont d’ailleurs réalisé à quel point le film était connu de ce côté-ci de l’Atlantique. «Quand ils répétaient leur texte dans un café, les gens se retournaient pour finir la réplique avant eux, raconte le metteur en scène. Le film a fait le tour du monde francophone et l’univers est très connu du public. J’espère d’ailleurs que les gens ne viendront pas voir le film en pièce, mais qu’ils vont se laisser surprendre par une proposition un peu différente.»

Outre la quantité phénoménale d’énormités que les personnages balancent en bien peu de temps, Benoit Ruel est d’avis que Le Père Noël est une ordure est devenue un classique grâce à son humanité. «Le Temps des Fêtes est une période où nous sommes entourés de gens qu’on aime, mais c’est aussi un grand moment de solitude pour certains. Dans la pièce, on découvre Thérèse qui s’est fait laisser par son ex-mari pour une banalité, Katia qui se travestie pour se faire remarquer, Prescovic l’immigrant qui est à Paris sans famille, Félix et Josette les BS qui vivent une crise alors qu’elle est sur le point d’accoucher. Les gens ont de la compassion pour des personnages comme ceux-là.»


Portrait de Benoit Ruel

Une frénésie qui sonne faux
Fils d’agriculteur et élevé dans une famille amoureuse des traditions, Benoit Ruel est pourtant de ceux qui voient la fête de Noël comme une source de divertissement et de réflexion sur l’hypocrisie des rapports humains. «Je me rappelle la messe de minuit, quand le curé nous proposait de serrer la main de nos voisins et de leur donner la paix, je ne comprenais pas pourquoi je devais être gentil avec des gens à qui je ne parlais jamais. Pour moi, Noël c’est très fake. Les centres d’achats sont boostés aux décorations dès le 1er novembre, on s’oblige à revoir notre parenté et on cache nos vieilles chicanes en dessous du tapis. J’aimerais ça que les gens sortent de la pièce en essayant de passer les Fêtes sans se casser la tête et en prenant le temps de vivre le moment pour vrai, au lieu de stresser pour que tout soit parfait. »

Même si La Compagnie a été mise sur pied pour assouvir l’envie de monter Le Père Noël est une ordure, le trio fondateur goûte présentement à l’engouement du public et des médias pour leur proposition d’avant-Noël et compte offrir une création dans le même créneau en décembre prochain.

 

Le Père Noël est une ordure
Du 12 au 22 décembre
Théâtre Mainline | 3997 St-Laurent | mainlinetheatre.ca