+ Toutes les playlists

Critiques CD: Toast Dawg | The Love Loop EP

Après avoir cosigné les trames des Ducs du hasard avec Ephiks plus tôt cette année, l'ex-Payz Play et ex-Atach Tatuq Toast Dawg (alias DJ Naes) ose un premier saut solo impressionnant. Sans délaisser sa touche funky caractéristique, il rompt avec un certain classicisme hip-hop en faveur d'un son plus exploratoire à la J Dilla/Kenlo… Bref, en phase avec l'actuel esprit »piu piu» montréalais. The Love Loop est vraiment en équilibre entre les deux écoles, en fait. Considérations esthétiques mises à part, il y a assez de substance ici pour ne pas voir passer les 19 minutes du EP. «Jacques Dillon» est une habile évocation de l'effervescence californienne de 2010 (Shlohmo, Nosaj Thing, etc.). La pièce-titre est un remix bien vitaminé d'un classique des Fat Boys. Avec son bouquet de synthés analogiques et de samples incongrus sur fond de funk électroïdes, «Deer Hunter» est le clou du spectacle. The Love Loop est un beau brassage bien funky et atmosphérique, qui colle on ne peut mieux à cette frisquette fin d'automne.