+ Toutes les playlists

Café Mardi Gras : la Nouvelle-Orléans comme si tu y étais

Après plus de 20 ans passés à travailler comme météorologue dans la métropole pour différents médias, René Brunet a décidé de réaliser son rêve : ouvrir un restaurant de cuisine authentique de la Nouvelle-Orléans, sa ville natale.

Au menu : Hushpuppies, Gumbo, Jambalaya, Étouffée d’écrevisses, Crevettes créoles, Poboy débris; que des plats typiques de la Nouvelle-Orléans, qu’on ne retrouve nulle part ailleurs au pays, assure le très sympathique proprio de la place.

 

 

Dès qu’on passe la porte du Café Mardi Gras, on nous passe au cou un collier en billes mauve, jaune ou vert : accessoire officiel du carnaval louisianais! Car c’est une ambiance festive que René espère créer dans son local sobrement décoré du secteur est du Village.

 

 

Pour se faire, en soirée, il sert des cocktails de son coin de pays, tels que des Milk Brandy Punch, des Ramos Gin Fizz, et des Hurricane, aussi costauds que ceux que l’on sert dans les bars du Vieux Carré, le quartier français de la ville de la Nouvelle-Orléans, nous prévient René.

Le matin – le café ouvre à 7 h 30 – on offre des beignets à tremper dans le café à la chicorée comme à la Nouvelle-Orléans. Les beignets, qui sont carrés et saupoudrés de sucre en poudre, sont vraiment délicieux, et le café à la chicorée, avec son amertume très particulière, vaut le détour.

Lors de ma visite, à l’heure du lunch, j’ai débuté avec une entrée de Hushpuppies, des boulettes de pain de maïs frites servies avec de la sauce tartare : très bonnes. J’ai ensuite dégusté une savoureuse Étouffée d’écrevisses : une sauce consistante faite à base de crustacés, de roux et de mirepoix cajun, servie sur une lit de riz. Les écrevisses se trouvent ainsi étouffés!

En attendant d’avoir les moyens d’aller faire la fête au vrai Mardi Gras de la Nouvelle-Orléans, on se pratique au Café !

 

 

Café Mardi Gras | 1684, Sainte-Catherine E. |