+ Toutes les playlists
20 novembre, 2012 - 21:09 Le Détesteur

Le Détesteur: Votre problème avec les pubs de Noël en novembre

C'est quoi le problème avec les pubs de Noël au mois de novembre? C'est immanquable, chaque année, dès que l'Halloween tire à sa fin, les gens s'indignent de l'intégration on ne peut trop précoce du temps des fêtes dans leur quotidien.

Dude, please. Vous vous attendez à quoi? Quel serait le pas pire timing pour commencer à entendre des sons de clochettes pis des jeux de mots d'marde avec "Ho! Ho! Ho!" à la télé? Fin novembre/début décembre? Mettons qu'on vous donnerait approximativement un mois de pub, chansons et décorations, ça ferait votre affaire? Considérons que là dessus, on perd au moins 5 jours d'anticipation puisqu'à compter du 20, c'est pas mal déjà Noël pour les familles les plus fêtardes. Ah pis enlevons donc également à ça 5 autres jours, le temps de s'imprégner de l'ambiance des fêtes, à partir des premiers jours de diffusion des publicités. Un gros trois semaines d'ambiance festive.

Mais vous savez quoi? J'pense que vous n'aimez juste pas Noël. Les jeux de lumière, les sapins, la musique, les pubs, les "A Xmas Special" à la télé ne vous évoquent pas tant de nostalgie ni de réserve de joie qui n'attend qu'à être unleashed. Si vous n'étiez pas cyniques, vous comprendriez que les fêtes ne se résument pas qu'au 25 mais à tout ce qui vient avant. Pour en faire une analogie, qui se plaint des boutiques qui ressortent les vêtements de saison estivale à partir du mois d'avril? C'est ça. On l'anticipe l'été, parce qu'on l'apprécie. On ne calcule pas les jours de publicités que Club Piscine s'est payé à la télé, on le vit pis on est juste heureux que quelqu'un nous confirme qu'on est en plein dans la période de transition post-hiver/début printemps. C'est ça, anticiper.

Quant à Noël, nope, vous ne l'anticipez pas. J'parlerais plus d'appréhension. Vous subissez le temps des fêtes, mais y participez activement quand même, par tradition/habitude. C'est pour ça que j'me suis toujours demandé pour quelle esti de raison le temps des fêtes en plein novembre vous dérangeait à ce point? M'semble que le débat à savoir si les fêtes arrivent trop tôt ou non devrait concerner ceux chez qui elles procurent de l'enthousiasme. On s'en câlisse un peu de l'avis du dude qui pense qu'elles ne devraient se résumer qu'au 25 décembre pis au premier janvier, qui veut s'en débarrasser le plus vite possible.

La solution, dans votre cas, serait de ne plus donner de fuck about Noël. Un boycott. Parce qu'après tout, en l'absence de magie et d'émerveillement, on est pris avec une fête religieuse et commerciale. Et personne ne vous oblige à la célébrer. C'est légèrement risible qu'un événement du genre vous force à stresser à la dernière minute dans les centres d'achat, à dépenser une montagne d'argent en alcool, en bouffe pis en cadeaux, alors que vous êtes déjà tannés d'entendre White Christmas de Sinatra à la mi-novembre. Et comme je l'ai mentionné l'an dernier dans une chronique semblable: mais quel esti de paradoxe que les gens qui célèbrent le plus Noël soient ceux qui s'en réjouissent le moins...

Laissez ça mourir, si ça vous énerve tant, pis moi bin, je m'adapterai en conséquence avec ma nostalgie pis mes lumières rouges pis vertes.

Je vous déteste.