+ Toutes les playlists
Albums
20 novembre, 2012 - 15:03

Critiques CD: Deftones | Koi No Yokan

On ne peut que tirer son chapeau aux vétérans nu-métal californiens. Les Deftones ont non seulement su reprendre leur élan après l'accident de leur bassiste, Chi Cheng, mais ils ont surtout su conserver leur pertinence au-delà du mouvement qu'ils ont propulsé. Koi No Yokan est un autre bel exemple de constance et de résistance à la surproduction. Le groupe se montre de moins en moins dépendant aux effets sonores qui encombraient ses assauts à ses débuts, mais toujours aussi agile à conjurer la claustrophobie et la tension. «Swerve City», «Rosemary» et «Goon Squad» renferment toute l'agressivité glauque qui fait le charme du groupe, tandis que «Leathers» et «Tempest» réaffirment ses tendances plus atmosphériques. Bref, la recette Deftones éprouvée, sans signe d'affaiblissement. Au contraire, le guitariste Stephen Carpenter s'y montre particulièrement inventif. Un bon cru.