+ Toutes les playlists

Critiques CD: Kendrick Lamar | good kid, m.A.A.d city

Nouveau jeune prodige «direct sorti de Compton», Kendrick Lamar a commencé à faire biper les radars en 2002, à l’âge de 16 ans. Quelques mixtapes plus tard, il avait assez attiré l’attention pour que le Docteur Dre le signe sur son Aftermath. Attendu comme le sauveur de la côte ouest, Lamar répond présent. Si les invités sont importants, autant à la production (The Neptunes) qu’aux voix (Dr. Dre, Drake), c’est Lamar qui retient l’attention. Fluide et précis, le MC s’ancre comme un des bons conteurs du rap actuel, détaillant sa vie comptonoise avec l’assurance d’un vétéran, effleurant aussi sans gêne la grosse pop («Bitch Don’t Kill My Vibe»)