+ Toutes les playlists
Victime de la porn
1 novembre, 2012 - 16:04

Victime de la porn: t’as un beau vagin

« Mais t’as don’ ben un beau vagin!! »

Voilà un compliment qu’on n'entend que beaucoup trop rarement.

Pas un vagin cute, pas un vagin joli, un BEAU vagin. Je mets l’accent sur le « BEAU » parce que les filles trouvent toujours le moyen de jouer sur les mots.

Fille clichée : « Je suis peut-être cute, mais je ne suis pas BELLE. »

Ben voilà : ton vagin est BEAU.  Je prends le soin de le préciser parce que j’entends partout depuis quelques semaines que les chirurgies de vadge sont celles qui gagnent le plus en popularité et honnêtement, je n’y comprends rien.

Je comprends les fausses boules, je comprends le anal bleach, je comprends le facelift et j’arrive même à comprendre les implants ridicules de biceps. Mais pour le vagin, je ne comprends pas.

Dans toute ma vie de perv, je ne suis jamais tombé sur un vagin que je n’aimais pas. Jamais! Pas que je sois le Roi du smoked meat ou que je m’autoproclame expert vulvien ou rien, mais je n’ai jamais entendu de mauvaise anecdote à ce sujet-là non plus. Et je suis le gars à qui TOUT LE MONDE raconte sa (putain de) vie sexuelle.

Jamais un chum n’est venu me dire qu’il est tombé sur une femme au vagin laid. Jamais un buddy a arrêté de voir une fille pour cause d’esthétique vaginale. Je ne dis pas que ça n’existe pas, je dis juste que les chances sont excellentes pour que tu sois simplement parano.

En écrivant ma chronique, je me suis tapé le docu The Perfect Vagina, et sincèrement, ça m’a heurté solide. J’ai beau être super tolérant à tout ce qui est gore et tout, mais voir une jeune femme parfaitement vaginée se faire charcuter les lèvres parce que des amis ont ri d’elle à l’école, ça m’a vraiment brisé le cœur. Vraiment.

Quelle erreur!

J’arrive à comprendre d’où ça vient, mais quelle erreur! Ça démontre à quel point l’humain est fort pour s’inventer des complexes et les rendre 400 fois pires que ce qu’ils représentent vraiment. Ça se passe tellement dans la tête.

Déjà, en partant, qui est plus mal placé dans la vie pour juger de la beauté d’un vagin que la proprio dudit vagin?

D’ailleurs, les seules personnes que j’ai entendu bitcher ouvertement sur des vagins étaient des filles en regardant de la porn. Et chaque fois, ça m’a surpris parce que je ne comprenais pas du tout ce qui les rebutait. Donc à moins d’être une jolie gouinette pognée avec une copine vraiment intense, t’as zéro à t’en faire.

Dans la réalité, et je comprends que ça puisse paraître surprenant, mais la plupart des gars se foutent pas mal de la shape d’un vagin. Et il y a une raison assez simple à ça : c’est en dedans que ça se passe!

Si t’as des questions à te poser (ou des complexes à t’inventer), vas-y avec celles-là :

 - Ai-je le vagin confo?

 - Suis-je accueillante de l’entrejambe?

 - Suis-je douillette du minou?

Ça, ce sont des questions légitimes. Et encore là, même s’il y a des vagins plus magiques que d’autres, je n’ai jamais entendu un gars parler d’un vagin inconfortable.

Pas de vagins qui piquent ou qui grafignent ou qui mordent.

À moins d’être LA fille à hygiène douteuse (et dans ce cas-là : lave-toi, ma chouette), t’es OK, bébé. Ton vagin est beau et parfait. Ce n’est pas un problème en dehors de ta tête.

Peut-être qu’après 14 enfants et trois cancers de la peau, ç’aura loussé un peu et tu fileras nostalgique de ta shape de maintenant, mais pour l’instant, ne stresse pas avec ça. Parce que le temps que tu mets à complexer sur ça, c’est du temps que tu ne mets pas à t’en servir.