+ Toutes les playlists

Festival Coup de cœur francophone: cinq artistes à attraper durant le premier weekend

«Ce n'est pas parce que c'est en français que c'est moins cool» est le genre de banalité qu'il vaille la peine de répéter de temps à autre. Parce que tout ce qu'on voit et entend dans les grands médias n'est pas toujours représentatif de ce qui se passe vraiment dans les salles de spectacles et dans les locaux de pratique, des institutions comme les FrancoFolies et le Coup de cœur francophone continuent d'avoir leur raison d'être. C'est-à-dire: faire le point sur ce qui se passe vraiment en matière de musique francophone.

Après le rendez-vous estival et grand public des Francos, le Coup de cœur, son pendant automnal plus pointu et intimiste, revient cette semaine pour une 26e édition, qui s'étend du 1er au 11 novembre. Voici un premier survol sur ce qu'il ne faut pas y manquer durant ses cinq premiers jours.

Chinatown

Le quintette montréalais a connu une année à la fois très bonne et très mauvaise. Très bonne à cause de Comment j'ai explosé, son deuxième album surprenant et inventif, lancé en mai. Très mauvaise parce que Tacca musique, sa compagnie de disque, a sombré peu de temps après sa parution, privant du même coup l'opus d'une promotion digne de sa qualité. Doté d'un nouveau guitariste en la personne de Simon Quévillon (Mille Monarques), le groupe donne son dernier concert de l'année avant de se ressourcer pour penser à son prochain move.
1er novembre | Divan orange
4234, St-Laurent
avec Le Couleur
chinatownmusique.com

Fanny Bloom

Si l'adoucissement généralisé de la relève locale rend un peu triste, l'ex-Patère rose prouve que la pop est compatible avec une certaine vitalité. Apprentie guerrière, son premier opus paru début 2012, est l'un des rares bons exemples de pop avec une colonne vertébrale made in chez nous. Pas pour rien que son auteure s'est mérité le Félix dans la catégorie «rock alternatif» au dernier gala de l'ADISQ alors qu'on n'y trouve aucun passage rock.
2 novembre | L'Astral
305, Ste-Catherine O.
avec Peter Peter
fannybloom.com

Canailles

Bon. Ça n'est pas comme si on ne vous avait pas déjà parlé cent fois de l'octuor de folk-trash au cours de la dernière année. Mais on ne fera pas non plus comme s'il n'y avait pas une meilleure option côté musique festive et bien sentie ce weekend. La troupe a encore plus de tournées derrière la cravate que lors de ses concerts estivaux à Montréal, donc l'intensité devrait encore avoir monté d'un cran. En première partie, les Hay Babies, des Acadiens issus de la même bande que Lisa LeBlanc.
2 novembre | Lion d'or
1676, Ontario E.
avec les Hay Babies
canailles.bandcamp.com

Rouge Pompier

De la fanfaronnerie des défunts eXterio, il reste bien quelques traces dans ce nouveau projet du chanteur et guitariste Jessy Fuchs. Surtout au niveau des textes, souvent à saveur humoristique, parfois même drôles. Mais on en a surtout pour le sombre mur de distorsion qui domine Kevin Bacon, le premier album du tandem, paru en juillet. Malgré sa facture minimaliste (guitare, batterie, chant), Rouge Pomier dresse un barrage sonore stoner-rock qui n'est pas sans rappeler celui du Kyuss de la première heure. Ce n'est pas rien.
2 novembre | Divan orange
4234, St-Laurent
avec on a créé UN MONSTRE
rougepompier.com

Xavier Caféïne

Le 25 novembre, le vétéran entrera en studio pour enregistrer son troisième album solo, suite de Bushido (2009) et du populaire Gisèle (2006). En préambule à cette brève retraite fermée, il mijote un tour d'horizon de ses opus solo, du matériel de l'époque Caféïne et même de celle de Poxy, le tout servi à la manière acoustique. «Acoustique, mais acoustique style Violent Femmes», insiste son équipe. Ah!
3 novembre | Divan orange
4234, St-Laurent
avec Gazoline
xaviercafeine.com

Coup de cœur francophone
Du 1er au 11 novembre
coupdecoeur.ca