+ Toutes les playlists

Victime de la porn: la fille qui faisait grossir les pénis

« Qu’est-ce qui vient en premier? La confiance, ou la grosse queue? »

      - la fille qui faisait grossir les pénis

***

(Je le promets, c’est ma dernière chronique de pénis pour un bout! Les gens ne me parlent que de ça.)

Cette semaine, j’ai rencontré une fille qui prétendait faire grossir les pénis. Réaction normale à son affirmation: « Bravo, ma grande. Ça s’appelle une érection. »

Mais non, elle ne parlait pas d’un simple boner. Elle racontait qu’en couchant avec un garçon au pénis plutôt insatisfaisant pour une coupe de semaines, il finissait pas prendre en taille. Au point où quelques mois plus tard, il se pognait plein de filles avec son nouvel engin qui leur remplissait ça solide!

Incroyable, non?

Bon, d’habitude, j’aurais simplement traité la fille de folle, mais là, c’était quand même une fille que je respecte (et pas seulement pour ses orifices magiques). Je ressentais aussi un peu de culpabilité face à ma dernière chronique sur les gros engins. Peut-être m’offrait-on la chance de redonner un peu d’espoir (et d’occasions) aux gars insécures?

J’ai donc décidé d’ignorer mon scepticisme quelques instants, juste le temps de lui faire subir mon interrogatoire rigoureux.

Moi : Est-ce que le gars était en pleine puberté?

LFQFGLP : Non. Dans la vingtaine bien entamée.

Moi : Est-ce qu’il a perdu du poids dans le processus? (Ça donne du jeu.)

LFQFGLP : Un peu, mais pas tant.

Moi : Est-ce qu’il s’est fait opérer?

LFQFGLP : Je pense pas.

(De toute façon, une opération, ça joue seulement sur la longueur.)

Moi : Est-ce qu’il utilisait un élargisseur de pénis suédois?

LFQFGLP : Je pense pas.

Moi : Est-ce que ça fonctionne vraiment ces merdes-là?

LFQFGLP : Pourquoi tu me demandes ça à moi?!

Moi : C’est pas seulement que tu regardais son pénis de plus proche que d’habitude?

LFQFGLP : Ben non, innocent.

Moi : Avec un fish-eye?

LFQFGLP : NON!

Moi : Ok, ok…

Et c’est après mes quelques (400) questions qu’elle m’est revenue avec la sienne : « Alors, qu’est-ce qui vient en premier? La confiance, ou la grosse queue? »

Est-ce que ce serait vraiment le regain de confiance qui aurait donné au gars un regain de schlong?! C’est là que j’aurais eu besoin de quelques (sexy) recherchistes pour aller fouiller le dossier! Mais suite au refus de budget dans l’histoire des danseuses, je n’ose plus demander.

Et bon, comme avec plusieurs trucs dans la vie, si t’y réfléchis assez longtemps en imbibant suffisamment ton cerveau d’alcool, ça finit par faire du sens. En fait, c’est souvent dans ces situations-là que les meilleures théories (pas nécessairement scientifiques, par contre) finissent par sortir.

Après tout, s’il y a quelque chose de variable dans ce monde, c’est bien la taille d’un pénis. Même au repos, mon engin après un jogging à 5°C et mon engin après une baise de canicule sont deux engins complètement différents. Ça surprend! (Ou ça humilie, c’est selon.)

Des fois, t’as des good cock days, d’autres fois non.

Question de peau! Question de sang! Question de bien des affaires. D’ailleurs, si t’as la peau moindrement sensible et que t’as pas baisé depuis une éternité, tu peux te ramasser avec la graine enflée si la fille a le poil court et la dentition malhabile.

Un gars se ramasse au vif et ça enfle. Considérablement, même. Mais est-ce que cette taille est permanente? Peut-être que c’est ça le truc! Tu maganes ton truc assez longtemps, et il finit par garder cette grosseur-là!

Hey!  

Peut-être que comme ça que les Brésiliennes obtiennent leur fameux cul bombé. Elles se spank toutes durant la nuit très très fort. Ouais… Prenons quelques secondes pour réfléchir à tout ça, et imaginer un peu… Le spanking…

(Pause.)

Ou peut-être que la grosseur du pénis finit par s’ajuster en fonction de l’orifice? (Voilà l’excuse qu’attendaient les filles qui détestent le buttsex.) Peut-être que les bons vagins aspirent comme des balayeuses et que ça agit comme une pompe? Peut-être qu’une fille vraiment chaude et wet agit arrive à provoquer le même effet que lorsqu’on fait bouillir des pâtes? Le gars n’a qu’à tremper son truc assez souvent et assez longtemps dans des filles chaudes et hop! (Il obtient un gros spag mou.)

Get big or die fucking!

Gars convaincant : « Écoute bébé, donne-moi six mois, et avec deux-trois baises quotidiennes… on verra ce que ça donne. T’as rien à perdre… À part six mois, mettons. »

Après tout, si un homme averti en vaut deux, un homme confiant doit bien en valoir un + quelques pouces. En tout cas, un truc demeure irréfutable : une personne en confiance aime toujours mieux ce qu’elle voit dans le miroir. Pour ce qui est de savoir si la confiance fait grossir notre entrejambe, eh bien, peut-être est-il préférable de garder le mystère.