+ Toutes les playlists
Le Détesteur
16 octobre, 2012 - 11:11

Le Détesteur: Le commun des mortels et sa télé de marde

Depuis que j'ai emménagé dans mon nouvel appart., je n'ai pas encore trouvé le temps pour faire entrer ni Internet, ni le câble. Mettons que pour mon divertissement de soirée, je m'en remets aux livres, à ma connexion 3G pis aux postes de base sur ma télé.

Quand t'as Internet, tu peux te passer d'la télé. Facilement. Quand t'as le câble par dessus ça, c'est facultatif, mais plaisant, vu que t'as l'embarras du choix. Les canaux de base deviennent donc existants uniquement pour leurs bonnes émissions (Les Appendices, par exemple), c'qui fait qu'on ne s'imprègne pas tout à fait de l'atmosphère télévisuel desdites chaînes. (Par fucking chance)

C'est donc sans câble ni Internet que depuis bientôt deux mois j'ai dû combler le silence par la voix d'Alex Perron ou d'André Ducharme en voice-off. Que j'ai finalement su le nom des émissions de cuisine et que j'en ai compris leur concept. Que j'ai presque donné une chance à Éric Salvail. Que, par manque de choix, j'ai baissé les bras et laissé le téléviseur sur Radio-Canada pendant l'horrible Un air de famille. Et que pour ne pas oublier que Tout le monde en parle commençait dans 30 minutes, j'me suis tapé Gérard D. Laflaque juste avant, sur la même chaîne.

Constat: T'ÉCOUTES D'LA TABARNACK DE TÉLÉ DE MARDE, COMMUN DES MORTELS.

J'AI EU ENVIE DE PLEURER. Sans joke. J'étais en sevrage de CHOIX. En manque de choisir que ce soir, je ne regarderais pas ce qu'on m'impose. J't'un fucking pionnier de la génération Napster. Esti. Une chance que j'me suis bien pourvu de télé-séries via un wi-fi relativement rapide et non-sécurisé lors de mon passage dans un café.
Habituellement, j'suis quelqu'un de super rationnel qui cherche à tout comprendre, mais là, concernant tes goûts télévisuels, tu m'amènes au-delà des limites de la compréhension. J'suis convaincu que ta télé, c'est d'la télé de marde pis j'crois pas qu'on puisse me raisonner à ce propos. J'ai l'impression de m'être réveillé d'un coma d'une bonne décennie pis d'réaliser que l'heure est grave, que je n'ai pu rien faire pour éviter le pire. C'est pas tant de savoir que ça existe ces viles émissions, mais plutôt que toi t'aimes ça pis que t'en redemandes. Pis que t'aies mon âge. Que des fois, on partage le même domaine. QUE JE T'AIE MÊME ACCEPTÉ COMME AMI SUR FACEBOOK. Pis que j'te suivais sur twitter. #USPP, je sais, tu y participais activement.

Pis l'intégration des médias sociaux à la télé, on va tu s'trouver crétins dans quelques années? Beaucoup. Bin oui, tu vas me sortir tes statistiques qui prouvent leur efficacité. J'vais pas t'obstiner là dessus, ça fonctionne fort. Ma question c'est plutôt: Pourquoi est-ce que ça marche??? C'est pas parce que ça fonctionne que ça légitimise, que vous n'avez pas moins l'air d'un beau groupe d'imbéciles.

Même Météomédia diffuse des photos de nature prises par des citoyens dont tout le monde se contre-crisse. Quelqu'un a bien fait sa job, rend ses boss bin heureux pis arrive à payer ses loyers avec des idées comme ça. Pourtant, au final, je réitère, on s'en tabarnack des photos de ton gazon mouillé ! C'est juste celui qui veut voir ses clichés d'Instagram à la télé que ça fidélise, ces stratégies-là.

Quoi qu'il en soit, j'te laisse, j'dois appeler un fournisseur Internet, histoire de retourner vivre dans le mensonge, d'effacer tranquillement d'ma mémoire c'que j'ai appris de toi pis faire comme si tout l'monde vivait dans la même crisse de bulle que la mienne, là où On connaît la chanson n'a jamais mis les pieds.

Je te déteste.