+ Toutes les playlists
OohLaLA!
15 octobre, 2012 - 17:05

Festival OohLaLA: le chanteur français Lescop fait revivre les années 80

La France qui s’est rendue jusqu’à nous ces derniers temps a été chanson, hip-hop, indie, pop-rock, électro et/ou anglophone. Rien à voir avec une autre France, perdue de vue depuis longtemps, irrésistiblement cool et beaucoup plus assumée: celle d’Étienne Daho, d’Indochine, de Taxi Girl, de Plastic Bertrand ou de la compil Bippp.

Le chanteur Mathieu Lescop, de passage chez nous cette semaine, à temps pour la parution québécoise de son premier album homonyme lancé il y a deux semaines en France, renoue avec cette tradition. Pas de pop vaporeuse à la Phoenix, pas de french touch post-Daft Punk: que des relents de post-punk, de new wave et de synthpop glauque à la manière de ceux que proposait Indochine au début des années 80. Tout comme le clan Sirkis à cette époque, Mathieu Lescop vient de Joy Divison, mais est tout aussi obsédé le rockabilly et le country.

Anciennement chanteur du groupe Asyl, Lescop a fait le virage solo entouré du tandem John & Jehn, qu’on ne connaît pas ici, mais qui est bien reconnu en Europe comme pourvoyeur de pop noire (il dirige d’ailleurs un label du même nom: Pop Noire). Des titres comme «La nuit américaine», «Le mal mon ange» et «Tokyo, la nuit» évoquent assez bien ce qu’on retrouve sur l’album: une poésie imagée assez typée, mais efficace; des synthés glacés, des guitares saucées dans le chorus, des basses angulaires et des refrains catchy, qui seraient bien à leur place sur un plancher de danse après Depeche Mode, Visage ou Blondie.

L’artiste vient au Québec à l’occasion du Festival OohLaLA, une tournée ambulante qui vise à faire découvrir une certaine relève française aux Américains. Pour sa quatrième édition, la caravane passe par Montréal avant son escale au CMJ New Music Marathon de New York. Celle-ci transporte également le combo électro-indie-pop Housse de Racket ainsi que Tomorrow’s World, le nouveau projet de Jean-Benoît Dunkel de Air et de Lou Hayter de New Young Pony Club, de même que des intrus anglais parrainés par Alex Kapranos (Franz Ferdinand) nommés Citizens!.

Festival OohLAla
16 octobre | SAT (Société des arts technologiques)
1201, St-Laurent
avec Lescop, Tomorrow’s World, Housse de Racket et Citizens!
oohlalafestival.com
popnoire.com