+ Toutes les playlists

Critiques CD: Muse | The 2nd Law

Que les rockophiles et fans de longue date se rassurent: «The «2nd Law: Unsustainable» est bien le seul flirt avec le dubstep que les vétérans anglais se permettent sur leur sixième album. Néanmoins, c’est à se demander s’il n’y aurait pas dû y avoir plus. Bien que le reste soit en phase avec le Muse de jadis – de la pop ultragrandiloquente, carburant aux références à Queen et à U2 –, on a ici un groupe complètement perdu dans sa folie des grandeurs, incapable d’en sortir quoi que ce soit de liant. «Supremacy», «Madness» et surtout la folle «Survival», sertie de chœurs, témoignent toujours du talent du groupe pour tisser des ambiances édifiantes, mais le chant de plus en plus clownesque de Matthew Bellamy fout tout par terre et transforme rapidement l’opération en parodie. On croirait avoir affaire à une version rock de The Phantom of the Opera. Et on ne parle pas de «Panic Station», un clin d’œil malencontreux au pop rock des années 80 à la INXS. Seules la plus shoegaze «Save Me» et la vaguement rock, Foo Fighters-esque «Liquid» amènent un peu de salut. On ne se surprend pas d’y retrouver le bassiste Christopher Wolstenholme au micro. Tant qu’à faire, optez plutôt pour les vieux disques de Queen.