+ Toutes les playlists
27 septembre, 2012 - 14:02 Victime de la porn

Victime de la porn: constats ovulatoires

Je me tape ces temps-ci l’excellent bouquin de l’excellente Nancy Huston Reflets dans un œil d’homme et je suis retombé sur la super stats comme quoi les danseuses reçoivent dix fois plus de pourboires lorsqu’elles sont en période ovulatoire.

(Les lap dancers, on s’entend. Je ne pense pas que ça s’applique aux danseuses de ballet ou à la danse en ligne.)

C’est malade, hein?

Dans une ère où on aime bien croire que l’humain est un être évolué qui se distingue des animaux, on peut encore facilement démontrer que dans le sexe et l’attirance sexuelle, sa nature profonde ressort toujours.

On est hors de contrôle comme la chick avec son gâteau au chocolat dans Matrix 2! (Première chronique ever à mixer Nancy Huston et Matrix 2.)

Contrairement à ce qu’on aimerait croire, la raison d’être du sexe n’est pas de cimenter une relation basée sur l’amour (ou de se changer les idées par un bel après-midi pluvieux). Oh non. Le sexe reste la plus agréable des arnaques dont l’ultime but est de nous faire pondre des bébés à la chaîne.

Le bouquin de Huston faisait aussi état d’une étude qui démontrait que les femmes désirent un homme différent selon la période du mois.

 - Lorsqu’elles ovulent, elle désirent un dude plus macho virile grrrr-grrrr.

 - Le restant du mois, elles ont envie d’un gars plus doux tendre minouche-minouche.

Et ça, c’est sans compter l’instinct des hommes à vouloir engrosser le plus de jeunes femelles que possible.

Difficile de satisfaire tout le monde! Une chance qu’on a de la porn en masse! (Et des moyens de contraception.) Mais sérieusement, ça peut devenir un peu déprimant de croire à tout ça. Ça démoralise de sentir que juste une personne ne peut pas faire la job. Juste au niveau sexuel, on aurait besoin de quelques helpers.

D’ailleurs, ceux qui l’ont l’affaire, c’est le couple de bourgeois dans la très mâle série Spartacus. Déjà, la femme baise son mari fiable qui lui amène de la sécurité, du pouvoir et de l’argent, mais on the side, elle se tape le gros gladiateur brute alpha. En plus, elle et son mari se servent de leurs esclaves hawt pour le foreplay!

C’est magique! C’est clairement ça le problème en 2012: ça manque d’esclaves.

Sinon, dans les solutions plus réalistes où le trafic d’humains sexy n’est pas requis, c’est peut-être le temps de se montrer versatile. Un gars qui veut plaire à sa blonde a toujours l’option de prendre des notes sur son calendrier.

(De toute façon, s’il est moindrement wise, il le fait déjà pour le mood du SPM.)

Tu synchronises habilement avec sa période ovulatoire le moment où tu te laisses pousser la barbe, où tu te mets un peu moins de déo et que tu la grind plus fort que d’habitude quand c’est le temps. (Avec des grognements graves et tout.) Et pour le reste du mois, tu retombes un peu plus en mode tendresse.

De son bord, la fille qui ne tient pas trop à l’exclusivité peut offrir des petites nymphettes à son mâle de temps en temps pour le garder heureux. Ça devrait faire la job. Bon, sûrement qu’il y aura discussion du couple ouvert rendu là, mais pour ça, il faut que les deux soient d’accord, ce qui demeure encore assez rare.

La seule chose qui est vraiment impossible, c’est que ce soit parfait. C’est impossible de combler tous nos goûts, envies et instincts. Peu importe que tu choisisses le célibat, le couple traditionnel, ouvert ou semi-ouvert à hypocrisie élevée, éventuellement, il y a des envies que tu ne pourras pas combler.

(À moins d’être Cléopâtre.)

Le plus tôt que tu réalises ça, le plus tôt tu peux en faire ton deuil, et le plus tôt t’as de nouveau accès au feeling d’être satisfait. Et une fois que t’es satisfait, le bonheur est toujours pas loin à attendre son high-five.