+ Toutes les playlists

Le FME célèbre son dixième anniversaire en grand

Croisé cet hiver, Sandy Boutin, fondateur et coorganisateur du Festival de musique émergente d’Abitibi-Témiscamingue (FME), m’avait dit qu’il ne fallait pas s’attendre à quoi que ce soit de trop différent de la normale pour le dixième anniversaire de l'événement.

Finalement, rien n’est plus faux! Sans déroger à sa mission, le festival rapplique ce weekend avec une dixième édition particulièrement chargée en gros noms. La relève a évidemment la part belle – David Simard, Half Moon Run, Ponctuation, Solids, Inès Talbi, Organ Mood, Kandle, Beat Market, Julien Sagot, Keith Kouna, aRTIST oF tHE yEAR, Loud Lary Ajust, Buffalo Theory et Michèle O. dirigent le contingent cette année –, mais les têtes d’affiche sont étonamment imposantes pour une ville reculée de 40 000 habitants. Feist et Godspeed you! Black Emperor (en photo), qui dominent les marquises d’événements bien plus gros, sont des prises de taille.

Feist se produira en plein air et en pleine rue, juste après l’un des premiers concerts solos notables du Karkwa en chef Louis-Jean Cormier. Quant à Godspeed, le groupe jouera comme il se doit dans une ancienne église (convertie en Agora des arts), pour ce qui pourrait bien s’avérer l’un de ses derniers concerts en sol québécois (cette réunion ne sera pas éternelle, dit-on).

Le reste de la programmation ne manque pas de menus alléchants. Le concert d’ouverture, avec Lisa LeBlanc et Radio Radio et celui de clôture, avec Jean-Pierre Ferland, Bernard Adamus et Dumas, en font partie, tout comme les participations de Timber Timbre, d’Avec pas d’casque, de Qualité Motel, de Plants and Animals, des Sœurs Boulay, des Dales Hawerchuk, de Loco Locass, de Koriass, d’Obey the Brave, d’Unexpect ainsi que la énième réunion de Groovy Aardvark.

Les passeports assurant l’hébergement et l’accès aux salles ont été écoulés en quelques heures, mais avec la quantité de Montréalais qui se déplace chaque année pour le FME, les médias et le web ne manqueront pas de comptes rendus au cours des prochains jours. NIGHTLIFE y sera à nouveau.

Au fil des ans, le FME a fait sa marque en offrant un premier tremplin à des artistes bien aimés du public, mais aussi par l’accueil chaleureux et festif qu’il réserve tant aux musiciens qu’aux festivaliers.

Festival de musique émergente d’Abitibi-Témiscamingue
Du 30 août au 2 septembre | Rouyn-Noranda
fmeat.org