+ Toutes les playlists
Refused
20 juillet, 2012 - 13:01

Les légendes punk Refused nous rappellent qu’il ne faut jamais dire jamais

Musicalement, la Suède est souvent injustement accusée de nous avoir seulement donné la pop discutable d’ABBA, Aqua et autres Ace of Base.  Mais la scène punk et métal suédoise est fière et forte, et Refused revient des morts pour nous la mettre en pleine face.

Le groupe suédois est un des rares groupes punk/hardcore à pouvoir se vanter d’avoir dans sa discographie un véritable classique.  Un White Album, un Thriller.

Paru en 1998, The Shape of Punk to Come: A Chimerical Bombination in 12 Bursts (ou plus simplement: The Shape of Punk to Come) est encore aujourd’hui considéré comme un des plus importants albums du genre.

L’entrée dans la légende de l’album fut aidé par le fait que le groupe ne lui ait pas survécu. À peine quelques semaines après sa sortie, Refused implosait. Comme point final à sa carrière, un manifeste paru sur le site de leur compagnie de disque, intitulé subtilement Refused Are Fucking Dead. Une missive qui laissait très peu d’espoir de les revoir travailler ensemble: «we will never play together again and we will never try to glorify or celebrate what was.»

Puis, début 2012,  l’autoroute de l’information virtuelle mondiale commence à s’exciter. Un «coming soon»  sur le site nouvellement ressuscité de Refused donne des demies érections à une génération d’amateurs de punks arrivés trop tard pour voir les Suédois en spectacle. Refused revenait, et allait enfiler une série de shows au cours des prochains mois.

Une partie des fans va probablement être en beau fusil parce que le groupe a trahi sa parole, l‘autre va juste être vraiment content d’enfin les voir.

Refused
21 juillet | Métropolis
59 Sainte-Catherine Est
officialrefused.com