+ Toutes les playlists

Foster the People ramène son pop-rock infectieux à Montréal

Le pop-rock infectieux de Foster The People ne réinvente pas la roue, certes, mais personne ne leur en tient rigueur. Ah, bien sûr, certains parlent de MGMT-lite, mais au final on s’en fout: en concert, les garçons californiens s’éclatent et montrent bien que leur instinct du hook qui tue n’est pas leur seule qualité.

Le groupe de Mark Foster a frappé fort avec son premier extrait, «Pumped Up Kicks», sorti à peu près de nulle part en 2010 (le groupe n’existait que depuis un an). La pièce, offerte en téléchargement gratuit, a créé un hype quasi instantané: le groupe s’est retrouvé à SXSW et s’est mis à recevoir des centaines d’offres de partout. Tout ça pour une seule chanson… Il était temps pour le trio de passer au niveau supérieur – signature de contrat, puis écriture et enregistrement d’un album complet.

Une fois Torches en poche – et bien reçu par les critiques –, il a commencé à tourner plus sérieusement. C’est là que ces messieurs se sont forgé la réputation de «concert à ne pas manquer» qui les précède depuis, si bien qu’ils ont dû déplacer l’an dernier leur prestation montréalaise du Club Lambi au National pour cause de trop de demande.

Cette fois-ci en plein air, avec Tokyo Police Club et Kimbra en première partie, Foster et ses acolytes sortent à peine d’un concert au festival Bonnaroo ce weekend, dont on a dit que de belles choses. Ça promet pour le Canal Lachine.

Foster the People
12 juin | Esplanade du Centenaire du Canal-de-Lachine
3653, St-Patrick
avec Kimbra et Tokyo Police Club
fosterthepeople.com