+ Toutes les playlists

La musique expérimentale se met sur son 36 pour le festival Suoni per il popolo

Il n’est pas exactement inhabituel de trouver des événements liés à la musique expérimentale à la Casa del popolo, à la Sala Rossa ou encore au Il Motore. Au fil des ans, les trois établissements frères de sang se sont forgé une spécialité dans l’accueil des moutons noirs qui ne sauraient trouver de scène ailleurs à Montréal.

Le Festival Suoni per il popolo, fête de l’avant-garde musicale qui prend d’assaut les trois endroits du 6 au 23 juin pour sa douzième édition, ne représente donc pas un changement d’habitudes pour qui fréquente déjà le mini-mégaplexe culturel. On peut quand même parler d’une version stéroïdée de sa programmation, qui s’y trouve encore plus chargée et rehaussée qu’en temps normal.

Encore une fois cette année, la programmation de Suoni per il popolo se retrouve partagée entre le jazz avant-gardiste, le noise, le rock plus pointu, le folk excentrique, l’électro exploratoire et toutes leurs variantes.

Il y a l’embarras du choix, mais du lot, permettons-nous tout de même quelques recommandations. Du côté plus expérimental et «aucune de ces réponses», gare au retour de Marc Ribot (23 juin, Sala Rossa), l’un des guitaristes les plus remarquables de son époque, connu pour son travail avec Tom Waits, Elvis Costello et tant d’autres. Le projet Duets for Abdelrazik (19 juin, Casa del popolo), qui rassemble le vétéran Norman Nawrocki, la violoncelliste Rebecca Foon, Sam Shalabi, Radwan Mounmeh et Peter Burton, promet particulièrement. Le tandem montréalo-torontois Yamataka // Sonic Titan (20 juin, Théâtre Plaza), consacré au croisement du rock et des folklores asiatiques et amérindiens, est l’un des nouveaux groupes les plus surveillés cette année. Quant aux fans d’ambient, ils seront entre bonnes mains le 21 juin à la Casa avec thisquietarmy et AUN, entre autres.

Côté rock, les légendes métal Voïvod marque un retour ce 7 juin à la Sala Rossa. Le lendemain, les étoiles néo-shoegaze locales No Joy ressurgissent avec Valleys à la Casa del Popolo. On attend aussi le groupe-culte Reigning Sound avec Bloodshot Bill (14 juin, Il Motore); une nouvelle résurrection des Sexareenos (16 juin, Il Motore); Silver Dapple (20 juin, Casa del popolo); le projet dream-folk ontarien Siskiyou (22 juin, Sala Rossa). Le retour du Montréalais Mark Sultan (15 juin, Sala Rossa), qui avait promis de ne plus jamais se produire dans sa ville natale, est lui aussi un événement.

Puis, du côté folk, deux visites dignes de mention: celle de l’Américaine Nina Nastasia (7 juin, Casa del popolo), mais surtout celle, bien plus rare, de l’Écossais Alasdair Roberts (13 juin, Casa del popolo), en photo ci-dessus.

Les hipsters, quant à eux, en auront-ils encore pour Omar Souleyman (10 juin, Il Motore)? On aimerait ressentir un peu d’enthousiasme pour l’échange culturel qu’il représente, mais entre vous, moi et l’annuaire de téléphone, c’est un peu n’importe quoi.

Suoni per il popolo
Du 6 au 23 juin
suoniperilpopolo.org