+ Toutes les playlists

Critiques CD: Cold Specks | I Predict a Graceful Explosion

La prédiction de l’Ontarienne établie à Londres Al Spx, surnommée Cold Specks, se réalise certainement en partie: ce premier album ne manque pas de grâce. Reposant presque entièrement sur un chant aussi langoureux que ténébreux, plein d’assurance et discrètement ornés de touches acoustiques épurées, variées, les onze morceaux proposés brûlent lentement comme un feu de braises au carrefour du soul, du folk et de l’indie-rock. Les pièces d’I Predict a Graceful Explosion pourraient jouer sans détonner dans une playlist entre Erykah Badu et Arcade Fire. La réalisation de Rob Ellis (PJ Harvey, Anna Calvi) est inventive et pleine de goût. En revanche, il n’y a pas d’explosion proprement dite. Cold Specks arpente un fort intéressant no man’s land entre la douceur et la tension, mais on dirait que les pièces ne fleurissent jamais complètement. Voilà néanmoins une nouvelle joueuse d’importance dans l’arène du nouveau soul.