+ Toutes les playlists

Les meilleurs vidéoclips de Radiohead au monde, point final

Ok, first things first. Ces gars-là (Radiohead) ont fait bien trop de vidéos de fou pour que je vous fasse un top 3. Don’t get me wrong, on pourrait essayer, se disputer tout le monde entier, faire un débat sur les interwebs. Scénario actuel. Voici simplement quelques bons flashbacks de petits chefs-d’œuvre.

*Mais avant de commencer le viewing party, as-tu participé à notre f-ing cool concours pour aller voir Radiohead au Portugal?

Pop is Dead (Non-album - vidéo 1993)

Pour vous rassurer, Radiohead n'a pas toujours été maître dans l'art des vidéos plein de sens et de la grande dépression. Le groupe n'est pas né comme ça, il a eu ses débuts comme tout le monde. Et non, ceci, n’est pas une joke (regardez la date, vous comprendrez mieux).

Si vous appréciez l'affaire, sachez qu'il en existe d’autres...
Anyone Can Play Guitar 
Stop Whispering

Knives Out (Amnesiac - vidéo 2001)

Œuvre de Michel Gondry. Ça fait drôlement penser à Eternal Sunshine of the Spotless Mind et guess what, le clip est sorti trois ans avant le film.
Gondry + Emma de Caunes = beau couple. Radiohead + Gondry = divin duo. Il y a aussi là une bonne et ingénieuse exploitation du jeu Opération.

radiohead - knives out from amnesiac on Vimeo.

Pulk/Pull Revolving Doors and Like Spinning Plates (Amnesiac - vidéo 2002)

Le groupe s’inspire et inspire les plus grands. On pense à 2001, l’Odyssée de l’espace. À l’artiste Matthew Barney. À des pubs pour Toshiba de Ridley Scott. Pas un clip des plus accessibles, certes, mais c’est tant mieux. Si certains le détestent, d’autres jubilent. L’action commence vers 3:00, avec la partie Spinning Plates. Ça tourne, et les bébés tournent aussi…


Just (The Bends - vidéo 1995)

Jamie Thraves a réalisé ça, ainsi que Charmless Man de Blur et Lucky Man de The Verve. Une glorieuse époque pour Radiohead (et ça n’a pas vraiment cessé depuis) et pour le vidéoclip.

No Surprises (Ok Computer - vidéo 1998)

On ne rit plus. Radiohead a un culte et cette chanson en est une des icônes. La fascination se déploie pour la chanson, et presque autant pour la vidéo. Depressing certes, mais c’est un peu pour ça que les membres du groupe ont gagné nos coeurs d’adolescents. Côté réalisation belle technique, si ça vous intéresse. Ça semble simple, mais c’est plus complexe qu’on le croit, sous la surface, tsé.

Fake Plastic Trees (Ok Computer - vidéo 1995)

L’ambiance est telle que Yorke l’a décrite: "Fake Plastic Trees was the product of a joke that wasn't really a joke, a very lonely, drunken evening and, well, a breakdown of sorts". Jake Scott était derrière la caméra (oui, oui, le fils du grand Scott, Ridley Scott). Le clip passe très souvent à la télé à l’époque, ce qui est tout de même fabuleux pour ce genre de chanson et vidéo.

Karma Police (Ok Computer - vidéo 1997)

Ben oui! Classique, on connaît; non, on ne chante pas en cœur svp. Cela dit, il y a des choses que vous ne savez peut-être pas: c’est Jonathan Glazer qui réalise le clip, qui a réalisé aussi le fameux clip de Jamiroquai Virtual Insanity. Autre «fun fact», le concept avait d’abord été lancé à Marilyn Manson, qui semblait trouver ça «bof». Chacun son style. La même année, le film Lost Highway de David Lynch sortait. Je sais pas si c’était dans l’air, ou si je me plais à penser que Lynch et Yorke ont déjà partagé... un même univers... Suffit de voir l’intro de Lost Highway pour comprendre que les deux ont quelques similitudes.

 

Street Spirit (Fade Out) (The Bends - vidéo 1996)

Personal favorite, et j’imagine que je ne suis pas la seule.