+ Toutes les playlists

Critiques CD: Oberhofer | Time Capsules II

Ayant délaissé son Tacoma natal, c’est à Brooklyn que Brad Oberhofer a décidé d’établir sa carrière musicale. Comme Bon Jovi, il trouve tout à fait normal de nommer son groupe d’après son patronyme. Le son de celui-ci se rapproche de celui de ses collègues Brooklynois de Matt & Kim, quoique sans l’excès de joie de vivre. Indie-pop (très pop), Oberhofer comprend et applique à merveille les mécanismes de la chanson qui reste dans la tête, énorme qualité pour un album pop. Sifflements, ouuu ouuuu en chœurs et xylophone renforcent les mélodies légères, accrocheuses et les rythmiques entraînantes, plaçant ce premier album directement avec les meilleurs du genre.