+ Toutes les playlists

Le Détesteur: l'intimidation, Fifi Brindacier s'en charge

Mais quel résultat horriblement désastreux! Je parle évidemment du nouveau vidéoclip du groupe [megafon] featuring Jasmin Roy, dont l'intention était de passer un message contre l'intimidation. C'est mauvais. Un jour, quelqu'un sur un forum hip-hop a sagement rétorqué à un autre membre désirant convaincre que son rap n'était pas la pire chose qu'une oreille puisse entendre: «Les goûts ne se discutent pas, certes, mais la qualité, elle, se mesure.»

N'allez toutefois pas chercher vos outils de mesure dans le garage trop vite. Je vous en rassure, ça se fait à l'oreille nue. Go.

Tsé.

Pourquoi, pourquoi, pourquoi la plupart des initiatives prises pour contrer l'intimidation ressemblent-elles toutes aux conseils catastrophiques de mères excessivement crédules qui confient à leurs enfants des pétales d'orchidée en guise d'armes nucléaires???

La cause est sans doute honorable, mais y'a quelque chose qui fait défaut avec ceux qui veulent lui venir en aide ces temps-ci. Pour citer Jasmin Roy AKA Jass King: «Pour toi j'suis un fifi, mais tu fais sûrement fi, de Fifi Brindacier pis d'ses nerfs d'acier!»

C'est le genre de réplique qu'on doit systématiquement condamner, holy stéphanegendronfuck!! Dans le genre: «T'es bien intentionnée, maman, mais comme j'ai pour objectif de m'éviter le pire, j'omettrai de suivre tes conseils, merci quand même.»

Donc, imaginez, on vient d'entendre ça dans une track hip-hop en 2012. Câlice. (J'le prononce un peu comme Rémi-Pierre Paquin dans Les Invincibles, mon «câlice».)

Si j'étais au secondaire, j'verrais probablement ce clip comme une vieille cassette VHS que le ministère de l'Éducation tente de me faire avaler pour sa bonne conscience. Pis j'en rirais. Louis-José Houde aussi, dans sa défunte émission Dollaraclip, d'ailleurs.

L'initiative est honorable, mais il faut comprendre qu'il existe quand même un équilibre entre l'intimidation pis le «laisser-vivre» d'autrui, pis ça, on ne l'apprend qu'à travers les rouages de la société. On ne peut s'attendre à une immunité totale; tout n'est donc pas sans conséquences ni rires moqueurs. Et cette vidéo, par exemple, se retrouve en plein milieu, dans le côté permissif de la moquerie et c'est souvent là le danger, des fois ça déborde pis ça mène à l'intimidation.

Opportunisme?

J'en doute. J'suis persuadé que les gars étaient bien intentionnés.

Par contre, que Jasmin Roy ait fait appel à un groupe complètement inconnu pour s'associer à une cause, c'est une idée d'marde qui n'aide surtout pas à écarter les hypothèses d'opportunisme. Quand tu ne risques pas grand chose, outre te mettre sur la mappe, t'envoies davantage le focus sur tes intentions que sur la cause elle-même.

Je déteste.