+ Toutes les playlists

Victime de la porn: le pacte de trois nuits

Pacte de trois nuits: accord entre deux personnes en début de relation qui décident de passer trois nuits consécutives ensemble pour voir si ça clique.

3 chances.

3 nuits.

3 vies.

(Comme dans un jeu vidéo.)

Pourquoi trois? Parce que les trilogies, c’est toujours mieux. Tu vois si c’est juste un coup de chance avec deux suites poches qui étirent la sauce, ou si l’autre gagne vraiment à être connu.

Ce serait pratique, parce que pour l’instant, ça manque d’options cool.

Option #1: Le one-night, qui sert surtout à vider son trop-plein de libido avec quelqu’un de jetable.

Option #2: Le taponnage interminable du début.

Le taponnage du début PEUT être une étape cool, mais bien souvent, c’est long pour rien. Le dude qui se demande si la fille est assez bandante. La chiquita qui se demande si elle va se faire brasser comme du monde à un moment donné. Et surtout, cette période est fertile en problèmes de communication ridicules. Combien de copines viennent me demander conseil pour une histoire folle du genre :

«Il m’a laissé un message, mais c’était pas clair parce qu’il dit qu’il a envie de me revoir, mais en même temps, il propose rien et honnêtement, son salut à la fin sonnait drôle. En fait, il m’a texté juste après pour dire qu’il veut aller au cinéma, mais il ne dit pas à quelle heure ou quel film, et il dit pas clairement qu’il veut y aller avec moi. Ça veut tu dire qu’il veut pu rien savoir? En plus, j’ai répondu deux fois que ça me tentait, mais il m’a juste replyé une fois pour dire que c’est cool, mais…»

AAAAAAAARGH!! ACHEVEZ-MOI POUR L’AMOUR DU SEXE VAGINAL!!

Chaque fois que j'endure ça, ma tête répète en boucle : cette fille-là est tellement due pour du solide deep-dicking.

Tout se règle (ou se dérègle) avec le sexe. Avec le pacte des trois nuits, ce serait beaucoup plus simple. Pas de flafla. On règle ça mano to womano (ou peu importe votre combo favori). Minimarathon de trois nuits qui sert de formation intensive en « guili-guili ».

De toute façon, une première fois, c’est souvent beaucoup trop angoissant pour rien. C’est comme une performance olympique où tu n’as que quelques instants pour démontrer tout ce que tu pratiques depuis des années. C’est bien trop peu. Et le pire, c’est qu’on se juge là-dessus.

Avec trois nuits à ta disposition, tu peux te permettre de solidement flopper ta première shot. Dans ce contexte-là, la première shot devient un simple coup de pratique. Ça fait partie du réchauffement. Même que si tu donnes tout le premier soir, tu risques d’être magané au deuxième.

Parce que oui, vous devez continuer votre vie de jour. Ça fait partie du pacte! Si vous êtes brûlés au deuxième round, ça va changer la dynamique. Éventuellement, le vrai va ressortir. Éventuellement, tu vas dégriser (ou constater ton problème d’alcool). Personne ne peut faker pendant trois nuits de suite (sauf quelques filles). Personne ne peut performer à son top pendant trois nuits de suite (sauf quelques filles).

Avec toutes ces heures au lit, la vraie personnalité sexuelle va émerger. La fille qui tripe bondage va finir par te demander de l’attacher quelque part (ou sortir son kit de poulies) et le gars qui n’assume pas son trip de clé anglaise va finir par faire référence une fois de trop à sa prostate.

Et ce n’est pas qu’au niveau sexuel. C’est impossible de faker une personnalité tout ce temps-là. Si l’autre est nunuche ou cave, ça va finir par paraître.

C’est pour ça que le pacte pourrait aussi s’avérer une erreur catastrophique. Il y a sûrement des fois où ce serait horrible tout le long. Une fausse bonne idée. Trois nuits où tu voudrais pouvoir fuir cette interminable agonie.

Après tout ça, tu saurais dans quelle case placer l’autre.

-       Plan amour

-       Plan cul

-       Plan chummey

-       Plan je-veux-pu-voir-ta-criss-de-face-ever

Au moins, ce serait clair. En trois nuitées faciles!

Pis? On le signe-tu le contrat?