+ Toutes les playlists

CIN Tailleurs dépoussière l'art du tailleur méticuleusement

Depuis quelques années, le tailleur a la cote. Sur les rayons des H&M et autres méga-chaînes de vêtements de ce monde, le veston est roi. On le porte principalement de façon casual, et les jeunes professionnels branchés ont trouvé mille et une façons de rendre leur habit plus funky.

En fondant CIN Tailleurs, Cinthya Chalifoux a elle aussi décidé qu’il était temps de «jazzer» le tailleur pour homme, ainsi que pour femmes. En alliant des méthodes ancestrales et d’autres relevant de la haute couture à une vision très moderne du tailleur, la jeune designer propose des pièces aux coupes savamment étudiées. 

«J’applique les notions de couture du tailleur à d’autres catégories de vêtements: à la chemise, à la robe, et au manteau, entre autres», note-t-elle. 

Ses créations sur mesure et celles qui composent ses collections bisannuelles – dont on a pu avoir un aperçu à la dernière Semaine de mode de Montréal – n’ont donc rien à voir avec ce qu’on retrouve sur le marché. L’essai d’un de ses vestons dans la boutique qu’elle partage avec la designer de fourrure Dominique Ouzilleau sur la rue Laurier, change à coup sûr l’opinion que l’on peut avoir du tailleur. Les vestes que Cinthya conçoit, grâce aux secrets que lui a transmis l’un des derniers maîtres tailleurs de la métropole, et à son expérience acquise au fil des années, sont hyper confortables, et relèvent d’un vrai travail d’orfèvre. 

LE CHARME DISCRET DE LA MINUTIE 
«Les gens croient que par définition, un veston, ce n’est pas vraiment confortable, mais si celui-ci est bien ajusté, on peut être assez à l’aise pour jouer au basket avec!» affirme cette fille dont les yeux brillent quand on prononce le mot «tailleur». Rigueur et technique sont des mots qui reviennent souvent durant notre entretien avec Cinthya. Celle-ci ne s’en cache pas, il faut être minutieux et perfectionniste quand on travaille au soixante-quatrième de pouce près!  

«C’est très demandant de pratiquer les techniques ancestrales du tailleur, mais cela donne une qualité de produit qui est vraiment unique et exceptionnelle», souligne celle dont l’expertise profite à d’autres designers – Denis Gagnon entre autres –, qui lui demandent parfois conseil pour concrétiser des pièces. Cinthya est consciente que les tailleurs qu’elle crée sur mesure ne sont pas accessibles à toutes les bourses, mais elle les considère comme des produits de consommation durable.

«Les matériaux que j’utilise, principalement des tissus anglais et italiens, sont extrêmement durables. Après quelques fois chez le nettoyeur, un veston est habituellement bon pour la poubelle, mais pas les nôtres. Ceux-ci sont faits pour survivre aux tendances, mais aussi au passage du temps. Tous nos modèles possèdent des marges de couture afin de pouvoir les agrandir ou encore les rapetisser. Ils sont garantis pour toute leur durée de vie. Les clients savent également qu’ils peuvent revenir nous voir pour de l’info sur l’entretien à long terme.»

C’est ça, le service sur mesure! Cinthya assure d’ailleurs qu’une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer…

CIN Tailleurs
À la Boutique Ouzilleau, sur rendez-vous
92, Laurier O.
cintailleurs.ca