+ Toutes les playlists

Le nouveau resto Ofelia apporte un vent de légèreté à la cuisine méditerranéenne

Crédit photo : Marine Anaïs Haddadi
Le nouveau resto Ofelia apporte un vent de légèreté à la cuisine méditerranéenne

Situé juste en face du Petit Italien, le nouveau restaurant Ofelia se définit avant tout comme méditerranéen. Son propriétaire, Naji Slim, a été banquier dans Outremont pendant 30 ans avant de basculer dans la restauration. Lors de ma visite, le Libanais d’origine m’a raconté l’effervescence du bassin méditerranéen avec des pépites d'or dans les yeux. Ce genre de pépites étincelantes de nostalgie qui crée un lien imaginaire entre les immigrants comme lui et moi.

Sa conception de la restauration? Un peu pareille que sa vision du monde bancaire. Naji s’ajuste à tous les clients et à tous les portefeuilles pour un service personnalisé et profondément humain. Histoire de m’assurer qu’on ne me raconte pas de bobards, j’ai demandé au serveur si c’était sympa de travailler pour le patron. Il m’a répliqué: «Naji n’est plus mon patron. C’est mon ami.» Et j’y ai vite cru quand j’ai vu que le patron en question accordait de la valeur à l’opinion de son serveur, jusqu’à modifier les plats que nous allions manger pour incorporer son avis.

Dans un décor classique, rehaussé par des hymnes pop internationales, on m’a tout d’abord présenté la longue carte des vins faite sur mesure. Allant de la bonne bouteille à 25$ jusqu’à la réserve privée, la sélection s’étend du Liban à la Californie. Des bières importées comme la classique blonde grecque Mythos, et une série de cocktails all-american abordables, s’assurent du reste.



En entrée, j’ai eu droit à la salade non pas grecque, mais exotique. Je l’imaginais déjà sucrée-salée, mais pas du tout. Le chef Angelo Christakis (Milos) a créé une salade croquante garnie d’endives, de fenouil, de céleris, de choux et d’un feta double-crème fondant directement importé de Grèce. La vinaigrette? Légère et simple… quelques filets d’huile d’olive extra-vierge de l'île de Crète et un peu de jus de citron.

Comme plat de résistance à partager, on nous a présenté une magnifique assiette de grillades de la mer (voir photo principale): des crevettes tigrées, de la pieuvre tendre et citronnée, et des filets d’espadon, accompagnés de champignons portobello et de poivrons cuits sur le grill, avec tous les avantages qu’on connaît à ce mode de cuisson sain et savoureux. Si vous préférez la viande qui vit sur terre à celle qui patauge, essayez les côtelettes d’agneau, qui sont «meurtrières» selon les dires du serveur.



Bon. D’accord. Le dessert, lui, n’avait rien de santé... mais qu’est-ce qu’il était bon! Une montagne de loukoumades; ces beignets d’origine turque glacés dans une sauce au miel, s'étendait devant nos yeux. Leur pâte était encore chaude et tendre, tandis que le miel rosé était parfumé à la cannelle, à la fleur de rose et à l’orange. La bonne nouvelle? Le patron se plaît à les offrir aux clients lors de leur première visite.

 

Ofelia | 1270, Bernard O.
Ouvert tous les jours
Brunch continental de 9h30 à 15h le samedi et dimanche
Table d'hôte du midi (incluant entrée, plat principal, dessert et café) à 20$ disponible tous les jours
Menu similaire de fin de soirée (la cuisine ferme à 1h)