+ Toutes les playlists

Osheaga 2012: 14 souhaits et prédictions

Bien malin (ou proche des employés du promoteur Evenko) qui peut prévoir avec certitude qui figurera au programme de la septième édition du festival Osheaga, qui aura lieu du 3 au 5 août. Le monde du spectacle n’est pas une science, mais plutôt une jungle régie par un assortiment de contraintes d’itinéraires de tournée, de cachets et de caprices d’artistes, de gérants et d’agents de tournée.

Cela dit, rien ne nous empêche de faire quelques prédictions ni de rêver un peu à propos des noms qui pourraient ou qu’on voudrait retrouver au Parc Jean-Drapeau cet été. On écarte d’emblée Bon Iver, pressenti par certains, mais qui sera en Europe au cours du mois d’août. On doute aussi que les Foo Fighters reviennent à Montréal si peu de temps après leur concert au Centre Bell à l’automne dernier, eux qui n’ont pas l’habitude de revenir sur leurs traces trop rapidement. On passe outre Feist, Metric, St.Vincent, The Rapture et Florence & the Machine parce qu’on s’en fout (même si leur présence est très probable) ainsi que les diverses recrues montréalaises hypées des derniers mois (Grimes, Doldrums, Barr Brothers, Fanny Bloom, Yamantaka // Sonic Titan, etc.) puisque leur présence ne fait aucun doute. Ça nous laisse ceci:

Justice et M83
OK, ces deux-là sont des prédictions passablement sûres, pour ne pas dire certaines, puisqu’ils figurent déjà au programme du festival Hard Toronto, qui se tiendra dans la ville-reine le samedi 4 août. On ne s’étonnera pas non plus de retrouver les deux autres groupes au programme chez nous le jour d’avant ou d’après: Austra et Buraka Som Sistema, tous deux assez populaires à Montréal.

Lana Del Rey
Le flot de haine qu’a provoqué sa prestation à Saturday Night Live cet hiver a apparemment compromis les plans de tournée de Princesse Babines, mais elle se produira quand même dans quelques festivals cet été. Comme Osheaga n’a pas les moyens des gros festivals américains et européens, la dévaluation dont a souffert Miss Botox 2012 aura pu lui permettre de mettre de grappin dessus à rabais.

godspeed you! black emperor
Ça n’est pas très réaliste d’espérer voir les légendes post-rock dans un festival pavé de publicités pour des corporations et de concessions vendant des produits hors de prix, mais l’ensemble montréalais n’en est pas à une contradiction près. Après tout, il a toujours dénoncé le mauvais journalisme, mais cela ne l’empêche pas de jouer au festival Pitchfork…

Beach House
Le duo américain lance un nouvel album en mai et termine une tournée européenne en juin, ce le laisse donc en théorie libre et disposé à venir nous voir à la fin de l’été.

At the Drive-In et Refused
Ouais, ça, ça tuerait.

Drake et Nicki Minaj
Chaque année, le festival inclut de plus en plus d’artistes hip-hop et R&B à son menu, ce qui lui attire affluence et diversité. Ces deux grosses pointures ne sont pas venues à Montréal depuis un moment et font toutes deux le circuit des festivals cet été, ce qui fait d’elles deux prédictions raisonnables.

Animal Collective
Les nouveaux Radiohead s’apprêteraient à lancer un nouvel album en 2012 et ont quelques spectacles à l’horaire cet été. Comme les membres du groupe sont désormais partagés entre le Portugal et New York, ils risquent de vouloir maximiser le temps passé ensemble et de transformer leurs retrouvailles en tournée en bonne et due forme.

Jack White
L’ex-leader des White Stripes lance son premier album solo en avril et figure déjà en tête d’affiche de quelques festivals estivaux.

The Stone Roses
Les légendes fraîchement réunies du britpop ont déjà plusieurs concerts de confirmés cet été. Cela dit, l’Amérique du Nord ne figure pas encore à l’horaire et l’itinéraire un peu hirsute dessiné jusqu’à maintenant (Japon, Corée du Sud, Hongrie…) laisse croire que le groupe demande des sommes faramineuses et que seuls les événements vraiment en moyen pourront les avoir… Il s’agit plus d’un souhait que d’une prédiction, disons.

Bruce Springsteen
Après l’échec du coup Elvis Costello, l’an dernier, on doute qu’Osheaga souhaite investir dans un artiste qui s’adresse davantage aux 40 ans et plus, mais le Boss terminera sa tournée européenne le 31 juillet. En théorie, il pourrait faire un crochet par le Parc Jean-Drapeau sur son chemin du retour vers le New Jersey.

Leonard Cohen
Encore là, une prédiction fort peu réaliste quand on se souvient que les billets pour ses derniers concerts à Montréal avoisinaient les 200 dollars, mais comme grand-papa Leonard n’a pas encore donné de concerts pour son nouvel album, Old Ideas, comme la promotion du nouvel album vise particulièrement le jeune public et comme il a toujours dit que jouer à Montréal était «quelque chose de spécial» pour lui, on peut rêver que ce «quelque chose de spécial» se déroule à l’extérieur, devant le public d’Osheaga et non à la Place des arts durant le Festival de jazz. On persiste à croire qu’un show à la belle étoile de Leonard Cohen avec un groupe d’accompagnement invité – comme, je sais pas, moi, Arcade Fire – serait la meilleure chose de la vie et qu’après ça, Montréal pourrait disparaître dans un gigantesque glissement de terrain, parce qu’il ne resterait rien d’autre à espérer.

Selon toute probabilité, cependant, les véritables têtes d’affiche d’Osheaga risquent davantage d’être des noms qu’on n’avait absolument pas vus venir. À suivre d’ici le début avril…

Osheaga
Du 3 au 5 août | Parc Jean-Drapeau
osheaga.com