+ Toutes les playlists

St. Cyr: le nouveau restaurant du Quartier des spectacles célèbre notre Red Light

Il n’y a pas si longtemps, l’angle Ste-Catherine et St-Laurent était synonyme du trio Burger King – La Belle Province – Prostitution. Bon, la Belle Province est encore là, la prostitution aussi, mais le coin de rue mythique du Red Light montréalais a tout de même beaucoup évolué au cours du processus d’embellissement du Quartier des spectacles. Depuis, les classiques de la zone comme les graisseuses patates ou les boutiques de "sexitudes" côtoient les plus fancy SAT et F Bar, et des jeux de lumières perfectionnés font de l’ombre aux projecteurs des clubs de danseuses.

Jouant sur le passé et le présent, le St. Cyr a créé une atmosphère bien en règle avec les nouvelles valeurs du quartier, tout en s’inspirant de la fameuse époque de débauche de notre Sin City. La nouvelle adresse, qui s’étend le long du rez-de-chaussée de l’édifice culturel 2-22, a emprunté son nom à la célèbre effeuilleuse et icône du Red Light Lili St-Cyr, dont voici les attributs:



Les attributs du St. Cyr, eux, sont tout aussi hypnotisants. Divisé en quatre espaces, dont une salle à manger, un bar, un coin bistro et un lounge, le sophistiqué resto est également lié aux locaux de La Vitrine et de la radio CIBL.


À gauche: espace de La Vitrine | À droite: bar du St.Cyr

Table d’hôte du midi, menu du soir à la carte, plats bistro, cartes des fromages et desserts … le menu a été élaboré pour répondre à toutes les demandes. Le point commun? Une cuisine d’influence française développée par le chef Grégory Paul. La question qui tue: comment la carte se différencie-t-elle de tous les autres menus d'inspiration française qu’on retrouve à Montréal? À cela, le Chef originaire de Montpellier m’a confié qu’il avait une vision beaucoup plus moderne, évolutive et épurée de la cuisine française: «J’exerce le métier le plus simplement et j’essaie d’enlever le maximum d’ingrédients pour mettre le produit pur en valeur. Je joue beaucoup avec les goûts, les textures, les contrastes, et les techniques comme la réduction.»

Après la théorie vient la pratique. On goûte donc à quelques-uns des plats à la carte, comme les excellents pétoncles des Îles de la Madeleine rôtis en coque, pommes à cidre et noisettes torréfiées (ci-dessus), ou encore l’escalope de foie gras poêlé sur pancake de pleurotes. Puis on déguste le dessert signature des lieux; une décadente sphère en chocolat praliné remplie de mousse au chocolat. Mais le comble, c'est que la chef pâtissière a réussi à battre ce monstre chocolaté avec... des macarons! Les meilleurs macarons qu'il m'a été donné de manger, aux saveurs puissantes de citron, ou encore de caramel à la fleur de sel. À essayer!

 

St.Cyr | 22, Ste-Catherine E.
Comptez entre 22$ et 27$ pour la table d'hôte du midi, et entre 27$ et 42$ pour un plat du soir à la carte