+ Toutes les playlists

Cinq meilleurs moments de 2011 pour Misteur Valaire

De dire que Misteur Valaire a connu une grosse année serait un euphémisme. Alors que bien des artistes sombrent dans l’oubli une fois le battage médiatique entourant une sortie d’album passé, le quintette montréalais (via Sherbrooklyn) est resté on ne peut plus à l’avant-plan, et ce, plus d’un an et demi après la parution de l’opus Golden Bombay.

Cet été, il s’est tapé la grosse scène extérieure du Festival de jazz, où il a su garder le public avec lui malgré la pluie battante (événement qui fera d’ailleurs bientôt l’objet d’un documentaire sur les ondes de MusiquePlus). Cet automne, on l’a vu jouer au gala de l’ADISQ et lancer la chanson-bénéfice «Jam social», concoctée en collaboration avec ses fans, au profit du 24h de Tremblant. En parallèle, le groupe a parcouru le Québec de bord en bord et a même tourné en Europe.

Alors qu’il s’apprête à conclure ces mois chargés par une rentée au Métropolis, ce samedi 10 décembre, on a demandé au groupe de partager ses meilleurs moments de 2011. Voici ce qui’il a répondu.

1. Quand Stéphane, notre Technicien avec un gros T…
…a presque laissé sa vie pour que notre Grand Événement du Festival de jazz puisse avoir lieu.

2. L’ADISQ
Pas le trophée, pas la perfo, mais quand ils ont sorti les ventilateurs pour les cheveux de Marie-Mai durant les répétions du numéro d’ouverture... Délectable.

3. Les arrestations incessantes en Allemagne
Pipi-tests à répétition sur le bord de l’autoroute et un véhicule avec quelques tonnes en trop.

4. Descendre le Massif de Charlevoix…
…dans les traces de Jean-Luc Brassard. Il s’arrêtait pour prendre des photos de nos meilleures passes (slalom...).

5. Jules qui se fait suspendre par les pieds…
…par une équipe de rugby dans un bar corse. Ils ignoraient qu’il aimait l’accrochage et l’ont simplement pris pour un Français.

Misteur Valaire
10 décembre | Métropolis
59, Ste-Catherine E.
avec Beat Market
mv.mu