+ Toutes les playlists

Rich Aucoin s'approprie Forrest Gump et E.T. dans son nouveau vidéoclip

Rich Aucoin arrive encore une fois à te donner le goût de prendre des élans pas possible et de sauter haut dans les airs, si haut, que jamais tu ne retomberas. Son vidéoclip, est tout à son image et arrive à susciter un up en nous, un genre de feel good à la Forrest Gump. Aucoin recrée d'ailleurs quelques juteux extraits et scènes mémorables de quelques films dont on rafole tous dans ce clip, bien joué Rich. 

De la bonne pop-électro qui pétille dans tes oreilles, qui scintille dans le noir et qui te donne envie de suer, bref, une recette qui met quand même l’eau en bouche et qui donne envie de plus, plus, et plus encore. Le clip est à l’image de cet album bien riche (non, ceci n'est pas un jeu de mot poche!) en bonnes collaborations (mixé by David Wrench de Caribou et masterisé par Nilesh Patel (Daft Punk, Justice)), et en influences judicieuses, ça fini par exploser toutes les saveurs pop, pleines de charismes résultant d'un surplus de joie à la: Flaming Lips, Girl Talk, Dan Deacon, Brian Wilson.

Pour ce qui est de la tranche d’histoire/anecdote et autres parenthèses douteuses: il donne l’impression de vouloir refaire vivre les films qui l’inspirent et sur lesquels il aime jouer. Des films qui, tiens donc, parlent toujours de bonheur, avec un immense B. Genre: Le Magicien d'Oz. Je crois qu’il s'est déjà inspiré de Dr. Seuss «How the Grinch Stole Christmas» aussi, et comme dans l'esprit du film, on se sent comme un Grinch dont le coeur enfle soudainement jusqu'au bord d'éclater, et t'as une envie soudaine de danser, de donner des becs et plein de cadeaux, à tout le monde. T'avais justemement besoin de lui pour te mettre dedans pour les prochains jours. Aimons-nous. 

Conclusion: Rich=Noël.