+ Toutes les playlists

Cinq chansons que Taylor Kirk de Timber Timbre aurait aimé avoir écrites

Taylor Kirk, la voix lugubre du trio indie-folk montréalais Timber Timbre, est un être secret, désireux de restituer à l’art sa part de mystère. Il évite autant que possible les entrevues, a déjà grondé des fans pour l’avoir pris en photo et créé volontairement sur scène une barrière entre le groupe et le public en demeurant à l’arrière-scène, tapis dans un éclairage rouge fortement tamisé.

Si les textes de ses chansons sont souvent faits de métaphores opaques, sa musique, en revanche, traduit ouvertement son appétit mélomane éclectique. Après l’hommage au blues antique du salué Timber Timbre (2009), Creep on Creepin’ On (2011), quatrième chapitre de Timber Timbre, mais le premier conçu en groupe, est un salut aux trames sonores de vieux films de suspense. Dans une autre vie, Kirk a aussi été batteur de jazz.

À la vieille d’un nouveau bad ritual à Montréal dans lieu fait sur mesure – l’Église Saint-Jean Baptiste – on a demandé à Kirk de nommer cinq chansons qu’il aurait aimé avoir écrites. À ce jeu-là, il s’est volontiers prêté.

David Lynch – «Crazy Clown Time»
«David Lynch est un artiste fascinant pour moi et j’étais très excité quand j’ai appris qu’il allait lancer un vrai disque. Le résultat est un peu inégal en ce qui me concerne, mais quand ça marche, ça marche vraiment. L’album est empreint d’une simplicité dont je ne serai jamais capable et qui peut seulement venir d’un non-musicien.»


Vincent Gallo – «When»
«J’ai toujours été un peu jaloux de cet enregistrement. Encore une fois, c’est très minimaliste et simpliste – une instrumentation inhabituelle avec une cadence et des progressions d’accords contre-intuitives. Encore de la musique par un non-musicien, on dirait. Mais l’esthétique est très bien articulée.»


Cold Specks – à paraître
«Cold Specks est l’une de ces voix et l’un de ces talents comme il en passe peu. Un peu comme Joan Armatrading ou Odetta – vraiment heavy, pleine de soul. Nous avons donné un petit concert privé dans une maison ensemble à Toronto et j’ai tout de suite voulu faire quelque chose avec elle. Je l’ai convaincue de me laisser réaliser un disque avec elle, puis je suis devenu trop occupé avec Timber Timbre. C’est sans doute pour le mieux parce que son album est magnifique. À surveiller l’année prochaine.»


Brothers Plus – CD-R
«Il s’agit d’un projet expérimental/performatif/noise qui a joué avec nous à Sarnia, en Ontario. Ça aurait pu donner une soirée très incongrue, mais au final, ça a été un agencement parfait – une belle surprise. Leur musique est probablement difficile à trouver, mais ça vaut la peine de chercher. Ils nous ont donné un CD-R et c’est pas mal super. De la musique qui fait très peur.»

Roy Orbison – «In Dreams»
«Je n’arrivais pas à penser à un cinquième choix, puis Roy Orbison a joué à la radio. J’aurais aimé écrire une chanson comme celle-là – n'importe laquelle de ses chansons en fait. Je peux écouter sa voix chaque jour et je crois que sa musique sera toujours pertinente. La musique intemporelle est la chose que je vise entre toutes.»


Timber Timbre
3 décembre | Église Saint-Jean Baptiste
309, Rachel E.
avec Agnes Obel
timbertimbre.com