+ Toutes les playlists

Vidéo de Passwords en répétition: pour te faire languir un peu plus

C’est dans un petit local de pratique un peu gris que Passwords joue Dinosauria, We, une des meilleures pièces de l'album et vient teinter l’endroit de rose et de vert. L’espace s’anime, habité par la voix de Thomas L'Allier, tout droit sortie des années 70, et de ses acolytes. Ça me rappelle Almost Famous, mais pas kistch.

Passwords, c’est un projet fort réussi et fort prometteur (en fait, qui tient déjà ses promesses depuis un bon moment) d’Emmanuel Éthier, multi-instrumentaliste et de Thomas L'Allier, voix et guitare: des amis du secondaire, figurez-vous. Ils ont un talent qu’on pourrait qualifier... d’indéniable. Et pour en remettre une couche, je vous présente les deux autres membres (faut bien mentionner tout le monde in the band), la pianiste, Carmel Scurti-Belley, l’ex-blonde d’un des deux autres. Ex, oui, c'est ce que j'ai dit (avis aux intéressés). Cela dit, son talent ne réside pas juste dans ses beaux cheveux.

Et en arrière, le 4e type, le dernier joueur (de basse plus précisément), mais non le moindre, Maxime Castellon. Pour bien schématiser le tout: Éthier et Castellon, ce sont des musiciens de tournée de Jimmy Hunt. Éthier, lui, partage la scène avec Coeur de pirate, mais normalement, je n’ai pas besoin de vous dire ça, vous devriez aimer ça anyway, peu importe avec qui ils jouent, comment et avec quoi. Y’a aussi des membres additionnels aux percussions, Phil Melancon et José Major, pas juste de la meringue on top. À ne pas manquer dans le cadre de M pour Montréal, si vous êtes fans d’indie-rock, rock-rétro, psychédélique, et de rock-etc. Le mot de passe? Passe le mot? Sans doute le pire jeu de mot que tu as entendu de l'année, mais on parle ici d'un des meilleurs bands de l'heure, on peut pas tout te donner!

Ils seront en spectacle le 18 novembre dans le cadre de M pour Montréal, au Café Campus.