+ Toutes les playlists

Aux chiottes Jenny Craig: 8 restos de comfort food qui valent le détour

Cartier, Cartier, ô Jacques Cartier, Si t’avais navigué à l’envers de l’hiver… Si ces voeux de Charlebois avaient été exaucés, je n’écrirais pas ces lignes sur les restos comfort food. Je n’aurais pas non plus dérangé quelques chefs pour leur tirer les vers du nez sur leur carte hivernale. Mais voilà, puisqu’il n’y pas de cocotiers sur la rue Sherbrooke, faut bien mettre un peu de gras dans nos assiettes.

ART:brgr
Bien que, comme son acronyme l’indique, le nouveau restaurant se spécialise en hamburgers, on y retrouve aussi une sélection originale de plats orientaux. Et non, le comfort food n’est pas réservé aux palais nord-américains. Même que les patrons le prouvent en ajoutant au menu un plat originaire de la culture juive marocaine: un ragoût de boeuf, pommes de terre, pois chiches et oeufs durs dans lequel on  incorpore un pain maison qui éponge les saveurs. D’un coup, nos croûtons sont tristes à pleurer.
408, Gilford | artbrg.com

La Fabrique
À la Fabrique, on s’attroupe autour de la cuisine ouverte comme autour d’un feu, sauf qu’à la place de zyeuter les flammes, on zyeute les cuistots. Pour faire monter le baromètre, on commande la suggestion hivernale du chef. Un retour à ses premières amours avec une soupe provençale de morue poêlée, qui baigne dans un bouillon au basilic et tapioca, avec fenouil en amertume, poivrons confits et palourdes. Un mélange original et onctueux qui fait un retour à point sur la carte.
3609, St-Denis | bistrotlafabrique.com

Pizzeria Magpie
Avec sa déco hipster-friendly, ses apéritifs un brin rétro et ses croûtes craquantes et tendres à la fois, Magpie a remis la pizza sur la carte du Mile-End. Et quoi de plus réconfortant qu’une pizza bien joufflue pour contrecarrer les plans diaboliques de l’hiver? Une pizza bien joufflue recouverte de boulettes de viande, champignons et trois fromages, cuite dans un four à bois qui, même lui, est vintage. Et vlan dans les dents!
16, Maguire | pizzeriamagpie.com

Renard artisan bistro
Nouveau venu de l’avenue Mont-Royal, le Renard se fait un point d’honneur à travailler avec les produits frais du terroir québécois. Et c’est le chef Jason Nelsons lui-même qui s’échappe à la campagne pour récolter les ingrédients de saison qui colorent sa popote. Vu qu’il s’agit de mon nouveau meilleur ami (in my culinary dreams), Nelsons m’a confié qu’on pourra retrouver des short ribs de bison avec purée de Yukon Gold bio, légumes racines et fleur de sel fumée maison sur son ardoise.
330, Mt-Royal E.

La Louisiane
Découverte lors d’une incursion dans NDG, j’ai tellement apprécié la boustifaille cajun de la Louisiane que j’ai fait le chemin du retour en volant. Oui, en volant. Difficile de faire autrement après avoir englouti les côtes de boeuf «Dinosaure» fumées maison et cuites dans une sauce à la mangue épicée. Galettes de crabe, Gumbo Ya Ya, purée au cheddar et jalapeños… Un petit paradis pour consommateurs avertis.
5850, Sherbrooke O.| lalouisiane.ca

Beaver Hall
Petit frère d’Europea, ce bistro classe est juché aux abords du Square Victoria. Pour briser la glace, la soupe à l’oignon au migneron de Charlevoix est un excellent carburant. Comme plat principal, je vous recommande l’excellent filet mignon de boeuf, qui cache un cheddar vieilli en son centre. Servi avec pommes Pont Neuf, jus de viande au lard fumé et chipolinis, vous sortirez repus, prêts à dévaler la côte en roulant.
1073, Côte du Beaver Hall | beaverhall.ca

Laurier Gordon Ramsay
Depuis que l’empire Ramsay a acquis le Laurier BBQ, Montréal est bien plus patient lorsque vient le temps de faire la file pour avoir une table. En plus des traditionnelles coupes de poulet de rôtisserie, fish’n’chips, poutine, guédilles de crevettes et crabe, et grilled cheese aux trois fromages confirment la tendance comfort food du restaurant. Un endroit pour voir et être vu… en train de manger une cuisse de poulet avec les doigts.
381, Laurier Ouest | lauriergordonramsay.com

Le Boucan
Tout crie confort au Boucan. Son atmosphère, son menu, même son site web. Impossible alors d’aller dans la Petite Bourgogne sans faire un détour par les banquettes rouges moelleuses de ce smokehouse. Surtout quand la serveuse nous susurre des mots cochons à l’oreille congelée, comme macaroni au fromage, guédille de porc, napkins burger et brownies au bacon. Non mais tsé… BROWNIES AU BACON!
1886, Notre-Dame Ouest | leboucan.com