+ Toutes les playlists

Hollerado: course à dos d’autruches dans un nouveau vidéoclip

 

J’aurais pu vous parler du dernier clip de Coldplay et des éléphants. Mais je vous le garde pour plus tard. Hollerado et des autruches, ça me semblait plus… fou? Chris Martin qui rêve de devenir un éléphant pis de connaître le paradis, c’est une chose un peu complexe.

Hollerado qui fait une course à dos d’autruches c’est, ma foi, tout naturel et tout de même plus près de notre réalité (ou pas vraiment), mais enfin, ils le font pour vrai, quitte à se casser le cou. Ce groupe originaire d’Ontario qui nous a entraîné à se garocher partout, y compris sur les murs, est donc de retour avec son énergie digne de Supergrass et The Kids in The Hall.

Je vous ai dit qu’ils étaient à dos d’autruches? En plus, il nous font découvrir ou redécouvrir le fameux glou-glou de l’autruche, si vous ne l’aviez jamais entendu, ce sera une belle première: vers 3m50s pour ceux qui sont pressés de l’entendre. Vous pourrez vous délecter de ce cri d’animal dans toute sa splendeur et sa sonorité plutôt invraisemblable. Magique (presque). Pas le paradis selon Coldplay, mais du divertissement à la Hollerado (de sympathiques et joviales gaillards). Des tarés comme on les aime, toujours aussi… ambitieux ou juste assez cinglés.

Parenthèse pour les fans et tous ceux qui avait bien aimé leur clip Americanarama sorti à pareille date il y a un an, c’est pas aussi «mental», mais tout de même, vous ne devriez pas être déçus. 

En passant, un des responsable, c'est Michael Maxxis, le réalisateur et auteur de plusieurs clips dont Mission Bells d’Armistice et bien d’autres, donc encore plus garanti d'avoir du fun.

On ne peut donc qu’avoir hâte au prochain vidéo, qui j’espère sera toujours part de cette saga, et plus wild que le précédent. Pour ma part, je vote pour un rallye, avec des rhinocéros ou un vélodrome, avec des singes. Ou un amalgame des deux.

Pour ceux qui les ont manqués hier au Divan Orange, ne pleurez pas, ils seront de retour le 18 novembre, dans le cadre de M pour Montréal, à la Sala Rossa