+ Toutes les playlists

Visite de l'atelier de créations québécoises C Comme Ça

Crédit photo : Marie des neiges Magnan
Visite de l'atelier de créations québécoises C Comme Ça

Cindy Cantin, c’est celle qui a eu la merveilleuse idée de revisiter les sacs écoliers! Son affection particulière pour ces objets ainsi que son expérience avec les communautés autochtones lui ont inspirés la création de sacs faits à partir de feutre. Doux souvenir de notre enfance, ses items nous rappellent l’intérieur de nos bottes Sorel d’antan et notre vieux sac d’école.

C Comme ÇA, c’est aussi un mélange d’ancestral et de moderne. Ancestral pour les matières traditionnelles qu’elle utilise (feutre et cuir recyclé), et moderne, car ils sont parfaitement confectionnés pour nos objets technologiques que nous aimons tant: iPhone, iPod, iPad, ordinateurs portatifs… Et c’est justement la matière qui les protège, oui, oui le feutre est imperméable!

Voici une petite visite de son atelier, chez elle. C Comme ÇA sera à la Grande Braderie de Mode qui débute ce jeudi 20 octobre au Marché Bonsecours, ne manquez pas d'aller faire un tour à son kiosque!

Quand tu étais petite, tu rêvais d’être…
Archéologue, pour faire comme Indiana Jones. J’ai toujours adoré les objets. Je rêvais d’en déterrer pour les analyser et qu’ils me révèlent leurs secrets.

Qu’est-ce qui n’aurait pas dû disparaître? 
Toutes les cultures du monde avec chacune leur langue, leur coutume, leur façon de vivre et leurs particularités propres. La diversité est beaucoup plus intéressante que la standardisation des sociétés.

Tu fantasmes de pouvoir t’acheter…
Je fantasmais sur l’achat d’un chalet, mais c’est chose faite. On vient d’acquérir, mon amoureux et moi, un petit havre de paix en pleine nature. Un campe comme disait mon grand-père, assez rustique, avec énergie solaire et système de récupération d’eau de pluie.

Ton lieu de travail est…
À la maison. J’ai la chance d’avoir une pièce double consacrée à C comme ÇA. Pour l’instant, ça me suffit, mais bientôt, je devrai sortir. C’est pas toujours évident pour les clients de venir à la maison. Certains aiment bien, ils découvrent mon univers, mais d’autres sont un peu mal à l’aise.

Quels sont tes outils de travail de prédilection?
L’exacto, le perforateur manuel et la machine à coudre.

Avoir sa propre compagnie c’est…  
Très stimulant, excitant et source constante de création et de dépassement. C’est aussi accepter d’être constamment préoccupée et plus stressée.

Le design et la mode, pour toi, c’est…
Différent. Pour moi le design répond à une conception fonctionnelle, nécessairement durable et esthétique. La mode répond plutôt à une industrie éphémère.

Où te vois-tu dans 5 ans?
Toujours à Montréal, à la tête d’une entreprise florissante reconnue pour la qualité de ses produits faits ici.

À quoi ressemble le début d’une création? 
Des idées écrites, des esquisses, des bouts de feutre et de cuir découpés ou cousus pour mieux comprendre la réalisation du projet.

Ta devise?  
C’est cliché, mais: Suis ton rêve. On se doit au moins ça, de se réaliser et de faire ce qui nous rend heureux et fier.

Un endroit qui t’inspire pour créer?
Partout. Ce n’est pas tant les lieux qui m’inspirent que la matière, les techniques de construction, les objets et les gens.

Le design et la mode à Montréal, c’est…
Riche en diversité et en qualité. Aussitôt qu’on se retrouve à l’extérieur de Montréal, à Toronto par exemple, les gens nous disent que nos créations ont un petit je-ne-sais-quoi, une touche d’originalité made in Quebec.

Grande Braderie de mode québécoise
Du 20 au 23 octobre 2011
Marché Bonsecours | Entrée libre
braderiedemodequebecoise.com