+ Toutes les playlists

Quartier des spectacles: un concept où l’art visuel rencontre la luminothérapie dès décembre

Le Quartier des Spectacles sera habité par trois designs évènementiels cet hiver. Dès décembre, l’art visuel rencontrera la luminothérapie sur des plateformes novatrices. Trois idées ont été retenues suite au concours Créer l’hiver, voici de quelle manière les concepteurs vous feront oublier à quel point il peut faire froid dehors. 


Éclats de verre – Place Émilie-Gamelin (photo ci-haut)
« On a d’abord pensé à de la couleur pour créer de la vie dans la grisaille de l’hiver. Le vitrail s’est imposé, Montréal étant la ville aux cent clochers. Les morceaux de verres dispersés sur la Place forment un labyrinthe qui mène à une plateforme surélevée au cœur. Ce point de vue offre un spectacle multicolore. Il y a également des projections cinématographiques sur la Place Dupuis, des animations lumineuses qui soulignent l’architecture des bâtiments. Les trois sculptures « gratte-ciel » de la Place sont faites à partir de morceaux de bâtiments qui entourent le lieu, on a eu envie de déconstruire à notre tour. Les visiteurs pourront déformer la vidéo en déplaçant des répliques des bâtiments à échelle réduite. L’impact sera ludique, on va créer trois dimensions avec les jeux de lignes. » - Félix Dagenais, Atomic3 


Forêt Forêt – Métro St-Laurent
« À la sortie du métro, c’est un transit. Les gens passent sans s’arrêter, on a voulu créer une pause. La forêt est un passage animé à explorer, habité d’arbres en acier, de dénivelés et de sentiers. C’est une expérience multisensorielle. Par exemple, si quelqu’un parle dans le creux d’un arbre, ça va activer un arbre lumineux. Plus tu parles fort, plus la lumière s’intensifie. Les arbres haut-parleurs offrent un effet d’écho, ainsi les passants seront interpellés par le son que produit ce lieu. » - Élisabeth Sylvia Charbonneau, Tagteam

 


 

Nuage de givre – Place des Festivals
« On a imaginé un grand nuage, une enveloppe de circuits électriques. Grâce aux blés dans un champ, on arrive à voir le vent. Avec 7700 capteurs, c’est l’effet que va donner le nuage. Il va emmagasiner l’énergie solaire pour transmettre une lueur bleutée le soir qui deviendra rouge, la couleur officielle du Quartier des Spectacles, à partir du Jour de l’an. Lorsque quelqu’un passe sous le nuage, les capteurs vont tracer son passage en blanc. Imaginez l’effet d’une foule! La place des festivals n’a pas de bordures définies, on a choisi de la définir par le haut pour laisser place à l’horizon. » - Érick Villeneuve, Novalux